Julio de 2016 (Continuación)

Après le « Brexit », une chose est sûre : le statu quo n’est plus tenable et la relance politique de l’Union européenne (UE) est une nécessité. Les défis majeurs auxquels les Européens sont confrontés – terrorisme, crise migratoire, ou sur un autre registre montée des populismes et des extrémismes anti-européens – exposent les faiblesses de leur Union et mettent en jeu la leur capacité à être unis face à la succession des crises qu’ils doivent affronter. Or, cette unité ne va pas de soi aujourd’hui et bien au contraire, des tensions politiques très fortes menacent la cohésion et la stabilité de l’Union européenne.…  Seguir leyendo »

Si les conditions de travail ont évolué depuis les mines de Germinal, la pénibilité est loin d’être éradiquée de tous les emplois. Au point d’être actuellement au cœur de l’actualité. Depuis 2015, les salariés ayant exercé des tâches pénibles telles que le travail de nuit, le travail répétitif ou en horaires alternants peuvent cumuler des points échangeables contre des avantages : retraite anticipée, temps partiel sans perte de salaire… Au 1er juillet, le compte pénibilité s’étendra à six autres facteurs, dont les postures pénibles ou les manutentions manuelles.

A quelques heures de son entrée en vigueur, les organisations patronales s’inquiètent à la fois de la difficulté à évaluer la pénibilité et du risque de « litiges » que les calculs d’exposition peuvent entraîner.…  Seguir leyendo »

L’école de psychanalyse de Palo Alto a étudié comment les familles de schizophrènes élèvent leurs enfants. Ils les soumettent à des « injonctions paradoxales », construites pour qu’on ne puisse obéir à une partie de l’astreinte sans enfreindre l’autre. Une mère peut faire cela en deux mots (« Sois spontané ! ») ou en opposant le geste à la parole (« Fais-moi un câlin », en repoussant l’enfant). Evidemment, les enfants deviennent fous.

Les Européens aussi, particulièrement les petits blancs, qui expriment à chaque scrutin leurs envies noires. Il ne suffit pas de les punir en rappelant, aux Anglais comme aux Grecs, que les actions ont des conséquences.…  Seguir leyendo »

En cinq ans, la zone euro a connu une progression de son produit intérieur brut (PIB) inférieure de 7,7 % par rapport au Royaume-Uni et de 7,3 % par rapport aux Etats-Unis. Le risque de poursuite de cet appauvrissement relatif pendant les cinq prochaines années doit inciter la zone euro à définir un projet commun au-delà de la seule monnaie.

Cette situation résulte de l’incomplétude originelle de l’union monétaire. L’unicité de la monnaie a longtemps masqué des déséquilibres profonds en matière de compétitivité et d’endettement (public et privé) au sein de la zone euro, d’autant moins soutenables que les pays ne disposaient plus de l’instrument de la dévaluation.…  Seguir leyendo »