Sábado, 24 de septiembre de 2016 (Continuación)

La Commission européenne a présenté le 14 septembre ses deux plus importantes initiatives réglementaires au titre du marché unique du numérique (Digital Single Market ou DSM) : l’une portant sur la révision du « cadre télécom » ; l’autre sur les règles en matière de droit d’auteur.

Le nouveau cadre télécom cherche à favoriser l’investissement dans le très haut débit (fibre, 5G) pour créer une « Gigabit Society ». Dans ce but, il s’agit de favoriser les investissements, de mieux coordonner l’allocation du spectre, de permettre aux régulateurs de mieux contrôler les opérateurs.

Concurrence

Ce nouveau cadre doit créer des conditions homogènes de concurrence (le fameux « level playing field ») entre des acteurs différents (opérateurs téléphoniques traditionnels, applications internet récentes) qui offrent désormais, compte tenu de l’évolution technologique, des services similaires aux consommateurs finaux.…  Seguir leyendo »

Alors que l’accord de Paris n’a toujours pas été ratifié et que les dernières températures relevées sont inquiétantes (selon la NASA, août 2016 serait le mois d’août le plus chaud en 136 ans), la ministre de l’environnement Ségolène Royal a exhorté le monde de la finance, lors d’une conférence du TCFD – une organisation destinée à promouvoir l’intégration du risque carbone – à passer à la vitesse supérieure.

La prise en compte de l’empreinte carbone dans la gestion des actifs financiers est malheureusement loin d’être réglée. Ce qui pousse d’ailleurs BlackRock, un gestionnaire d’actifs avec plus de 4 900 milliards de dollars sous gestion, à clamer que tous les investisseurs devraient désormais intégrer le réchauffement climatique.…  Seguir leyendo »

En assistant à ce spectacle, on songe aux mauvais films de science-fiction mettant en scène de maléfiques robots voués à la destruction de la planète et de l’humanité, ou aux machines de la Guerre des mondes : imaginez une excavatrice de 200 mètres de long, 50 mètres de large, d’une puissance de milliers de chevaux, munie d’une gigantesque roue à godets d’une part, d’un tapis d’extraction à jet continu de l’autre. Un monstre assez terrifiant, qui avance de quelques mètres chaque minute – vitesse stupéfiante pour une chose qui dévore la terre – et extrait près de 250 000 m3 de matière par jour.…  Seguir leyendo »

C’est le dernier «procès en colonisation» à la mode. Il s’attaque à «la colonisation du féminisme», de même qu’on s’attaquait hier à la colonisation des esprits, des langues ou des modes de vie. Le féminisme, dans sa conception classique et de par son origine occidentale, serait empreint de racisme et d’islamophobie ; au mieux, d’autocentrisme et de maternalisme. Il serait pensé par des femmes blanches pour des femmes blanches, bourgeoises de surcroît. Il faut donc s’en méfier. Changer de grille de lecture. Ancrer la thématique de l’émancipation des femmes dans la diversité des cultures et l’ouvrir à d’autres conceptions du féminin.…  Seguir leyendo »

The twentieth century yielded few moments of political euphoria as heady as Fidel Castro’s triumph on January 1, 1959. Against all odds, Castro and his bearded band defeated a US-backed dictator in the name of post-colonial independence, economic equality, free education and health care. It was for some time an eminently salable story, and in certain quarters still is. Schoolboys in Cuba relive the myth every New Year’s. Dressed as revolutionary barbudos (“bearded ones”), they parade in green fatigues and brandish toy guns to re-enact, with wild, fierce glee, a victory that took place long before their parents were born.

Those who aren’t Cuban schoolboys will be grateful for Castro’s Cuba, a compilation of photographs and text from 1959 to 1969 by the late Lee Lockwood, a US photojournalist who specialized in Communist regimes.…  Seguir leyendo »

Yannis Behrakis/Reuters

This year the United States will take in 85,000 of the world’s most vulnerable so they can begin new lives in America, the highest number since 2001. But at a time when 65 million people have been displaced by violence, and 20 million of them are classified as refugees — more than half of them children — it is not enough.

Recently, the Obama administration took a small step forward, raising the number of refugees the country will let in to 110,000 for the next fiscal year. The next step is for Congress to allocate resources for resettlement — something it has always done, in a bipartisan fashion, since the refugee crisis after World War II.…  Seguir leyendo »