Buscador avanzado

Un año después de las protestas de los gilets jaunes (chalecos amarillos) desencadenadas por la propuesta del impuesto a los combustibles, Francia enfrenta otra crisis, esta vez por la reforma jubilatoria. Las manifestaciones masivas llevan más de 50 días sin pausas, ni siquiera por Navidad y Nochebuena. Las huelgas interrumpieron el funcionamiento de la Sociedad Nacional de Ferrocarriles Franceses (SNCF, por su sigla en francés) y de la red de autobuses y subterráneos RATP, generando pérdidas de más de 1000 millones de EUR (1100 millones de USD) para esas empresas. La huelga en el sistema de transporte ya llegó a su fin, pero la confrontación dista de haber terminado.…  Seguir leyendo »

Georges Gobet/Pool/AFP via Getty Images A math teacher, Pierre Coste, arguing with French President Emmanuel Macron about the government’s pension reforms, Pau, southwest France, January 14, 2020

A few days into the wave of strikes in December against French President Emmanuel Macron’s pension reforms, a rumor went around that he’d recently met the boss of US investment fund giant BlackRock, Larry Fink. It’s true that since becoming president, Macron has met with Fink on several occasions. It’s true also that the firm has taken a clear interest in French government policy on retirement savings. But the rumor was false.

It didn’t matter: France’s social media networks went into overdrive. A YouTube video showing images of an earlier Macron–Fink meeting with the caption “Pension reform is BlackRock reform” went viral.…  Seguir leyendo »

En la Ópera de París, las bailarinas son funcionarias y a los 42 años tienen derecho a una pensión mensual equivalente a su último salario. Sin embargo, no dejan de trabajar, y a menudo se convierten en profesoras, acumulando jubilación y salario. Los empleados del Metro de París y los conductores de tren tienen que esperar hasta los 52 años para disfrutar de este mismo privilegio. En total, Francia tiene alrededor de cincuenta gremios que se benefician de los denominados «planes de pensiones especiales», mientras que, para los demás franceses, la edad legal de jubilación es, por término medio, los 63 años, una de las más bajas de Europa.…  Seguir leyendo »

La France rurale et celle des villes moyennes sont inexorablement en crise face au développement insolent des grandes métropoles. Mais ce qui caractérise avant tout cette « France d’en bas », c’est le vieillissement de sa population, auquel s’ajoutent la paupérisation due au chômage et le changement des modes de vie. En particulier, la forte diminution de l’intérêt pour les résidences secondaires dans les territoires ruraux y entraîne une baisse des prix et une augmentation des durées de vente pour les retraités désirant vendre un logement devenu inadapté ou difficilement adaptable. Ces phénomènes s’observent aussi ailleurs qu’en France : l’ensemble des sociétés occidentales sont confrontées au phénomène de métropolisation et à une certaine désillusion d’un mode de vie né à la sortie de la seconde guerre mondiale.…  Seguir leyendo »

Le vieillissement a, de tout temps, été considéré comme la simple phase d’un cycle de vie. Cette vérité simple ne peut plus cacher que nous vivons aujourd’hui une rupture unique dans l’histoire de l’humanité. On prête à Fernand Braudel ce trait : « L’histoire du monde, c’est l’histoire de la démographie. » Nous voici plongés dans l’ère de la société du vieillissement, dans laquelle un tiers de la population passera un tiers de sa vie en tant que senior.

Toutes les recherches académiques, toutes les politiques ont jusqu’alors considéré que les problèmes du vieillissement devaient être traités comme des problèmes spécifiques, abordés selon les techniques traditionnelles de l’économie, de la sociologie et de la politique.…  Seguir leyendo »

En 2018, la population française comptait presque 67 millions de personnes, dont plus de 6 millions étaient âgés de 65 à 75 ans, le plus souvent à la retraite et encore en bonne santé. Pour les retraités, ne plus être actif sur le marché du travail n’est cependant pas synonyme de farniente. Au contraire : si l’on devait monétiser, à un taux horaire de 10 euros (proche du smic horaire brut en 2018), les heures dévolues à la production domestique et aux soins gratuits fournis aux adultes et aux enfants de leur entourage par les retraités français, on estimerait que cette population aurait généré l’équivalent d’environ 8 % du produit intérieur brut (PIB) réel de la France en 2018 (« Retirement and Home Production : A Regression Discontinuity Approach », Elena Stancanelli et Arthur van Soest, American Economic Review n°102/3, 2012).…  Seguir leyendo »

La France est, avec l’Italie et la Grèce, l’un des pays d’Europe qui consacre le plus de dépenses publiques aux retraites (plus de 14 % de son produit intérieur brut, PIB), ce qui garantit un niveau de vie moyen des retraités équivalent à celui des actifs, voire supérieur si l’on intègre le patrimoine.

L’Hexagone est aussi l’un des pays où l’on dénombre le plus de régimes différents, selon les professions (secteur privé, public, professions indépendantes, agriculteurs…), et d’étages : minimum vieillesse, régimes de base, régimes complémentaires obligatoires et retraites supplémentaires facultatives.

Le système est financé en répartition (les actifs actuels financent les retraités actuels) mais, complexité supplémentaire, il ne fonctionne pas de la même façon pour les régimes de base, – où l’on définit à l’avance les règles qui donnent le droit à une retraite à taux plein (50 % des vingt-cinq meilleures années après quarante-trois ans de cotisations pour les personnes nées après 1972) –, et pour les régimes complémentaires, qui fonctionnent par points – les salariés obtiennent des points contre le versement des cotisations au cours de leur carrière, et ils apprennent à leur départ en retraite la valeur des points accumulés et donc le montant réel de leur pension.…  Seguir leyendo »

Pour le gouvernement, la retraite est une prestation sociale : le prochain budget va désindexer les retraites de la hausse des prix. C’est que, pour le président de la République, « la retraite n’est pas un droit auquel on a cotisé toute sa vie, la retraite est ce que les actifs payent pour les retraités ». Il faut reconnaître que la fin de la proposition est parfaitement vraie : toute retraite est payée sur le revenu national, qu’elle soit par répartition ou par capitalisation.

Toutefois, dire que la retraite n’est pas un droit mais une simple prestation sociale mérite discussion.…  Seguir leyendo »

La réforme des retraites qui s’annonce n’est pas dans la lignée des précédentes car le passage d’une retraite en « annuités », dispositif actuel dans la majorité des régimes de base, à un régime par points que la réforme pourrait instaurer, engendre un changement de paradigme car la philosophie des deux dispositifs est différente.

Les régimes en annuités ont un objectif de revenu de remplacement alors qu’un régime à comptes notionnels privilégie la stabilité du montant des prélèvements obligatoires. Dans un régime par points, une hausse de l’espérance de vie engendre automatiquement une baisse de la pension de retraite, sauf si l’actif consent à cotiser plus longtemps.…  Seguir leyendo »

Après des décennies de réformes paramétriques, le gouvernement semble sur le point d’engager une réforme structurelle de notre système de retraite. Avec un taux de dépendance (le nombre des 65 ans et plus rapporté à celui des 15-64 ans) qui devrait passer de près de 25 % aujourd’hui à près de 45 % en 2070, les besoins de financement seraient en effet difficilement supportables si le poids des pensions dans le produit intérieur brut (PIB) augmentait dans les mêmes proportions.

Certes, les réformes menées jusqu’ici devraient limiter ce risque, comme le montre l’« Ageing Report » de la Commission européenne, qui en intègre les résultats escomptés.…  Seguir leyendo »

Dans ce quinquennat, 2019 sera une année clé. A défaut du rapport CAP 2022, le projet de loi de finances, discuté dès cet automne, devra contenir des éléments substantiels de transformation, si la France veut respecter ses engagements budgétaires. 2019 est aussi l’année choisie par l’exécutif pour la réforme des retraites, qui s’annonce des plus délicates. Dans le programme du candidat Macron, ce chantier, majeur pour les finances publiques du pays, était pourtant très peu documenté.

Seule l’annonce choc de la fin des réformes paramétriques y figurait, au bénéfice d’une réforme systémique. Le tout est prévu en un an, là où les Suédois, souvent cités comme exemple, ont mené des négociations pendant près d’une décennie avant d’aboutir à leur réforme de 1998.…  Seguir leyendo »

La réforme annoncée qui vise à modifier en profondeur le système de retraite peut, de façon légitime, susciter des interrogations, mais ces inquiétudes pourraient être aisément levées. En effet, cette réforme constitue aussi une opportunité pour corriger les actuelles imperfections du système. D’un côté, elle pourrait permettre d’améliorer les dispositifs de solidarité existants et leur articulation avec les mécanismes contributifs. De l’autre, elle devrait assurer l’équilibre financier du système à long terme, ce qui n’implique en aucun cas une restriction de la gouvernance politique.

L’engagement selon lequel « chaque euro cotisé donne les mêmes droits » semble interprété par certains comme la perte des mécanismes de solidarité existants.…  Seguir leyendo »

Le gouvernement s’apprête à réformer les retraites. Les réformes précédentes n’ont-elles pas atteint leur objectif ? Le cumul des mesures (allongement continu de la durée de cotisation, report à 62 ans de l’âge de départ, calcul des pensions sur la base des 25 meilleures années de salaire, indexation sur les prix et non plus sur les salaires…) a limité le déficit global des caisses de retraites au prix d’une baisse inexorable, à l’avenir, du niveau des pensions.

Le haut-commissaire chargé par le gouvernement de préparer la réforme, Jean-Paul Delevoye, vient d’adresser aux syndicats un document de travail qui montre qu’en croisant les deux critères que sont le niveau relatif des pensions par rapport aux salaires des actifs et la part de solidarité du système, la France est à la meilleure place de tous les pays de l’OCDE.…  Seguir leyendo »

Avec le lancement de la consultation citoyenne sur la réforme des retraites, le 31 mai, le temps est à présent venu de transformer une belle promesse de campagne électorale – un euro cotisé doit donner les mêmes droits à tous – en une réforme ambitieuse du système de retraite français. Mais que nous promet-on au final ?

L’objectif est clair : il faut rendre plus lisible un système actuellement jugé comme étant très complexe, caractérisé par la coexistence d’une multitude de régimes aux règles de calcul différentes, source dans l’esprit de beaucoup de Français d’un soupçon d’iniquité (pourtant relativement peu fondé), voire même pour les plus jeunes générations d’une perte de confiance dans la capacité du système actuel de leur offrir un jour une retraite décente.…  Seguir leyendo »