Buscador avanzado

Après l’épouvantable tuerie du 13 novembre, réseaux sociaux et médias généralistes ont raison de publier les noms, les photos et les biographies des victimes décédées. Cela permet à chacune et chacun de mieux saisir la tragédie de ces vies. C’est aussi pourquoi il est impératif de nommer correctement et précisément les actes commis. Sur ce plan, on ne peut que marquer de fortes réserves vis-à-vis des « éléments de langage » (pour reprendre le jargon communicationnel) les plus couramment utilisés depuis ce funeste vendredi. Qu’il s’agisse du terme si galvaudé de « terrorisme » ou de la polémique sur le fait que la France serait ou non en « guerre ».…  Seguir leyendo »

Dans les contextes de crise, les gouvernements réagissent toujours par l’adoption de législations d’exception attentatoires aux garanties fondamentales. Les arguments déployés pour les légitimer sont également devenues routinières : urgence à agir, nécessité de faire face à une violence exceptionnelle par des dispositions exceptionnelles, inefficacité du dispositif déjà existant pour faire face à de nouveaux défis sécuritaires. C’est la raison pour laquelle la proclamation de l’état d’urgence ne peut étonner, pas plus que le quasi-unanimisme avec lequel il a été voté.

Juguler le terrorisme

Depuis les attentats du 11 septembre, un consensus autour de l’inefficacité du droit des temps ordinaires à faire face au terrorisme s’est dessiné puis renforcé.…  Seguir leyendo »

C’est en proclamant la « guerre  » que François Hollande a réagi à l’abjection du terrorisme qui a derechef frappé en plein cœur de Paris – comme fit naguère George W. Bush face à « la mère de tous les attentats terroristes  » en plein cœur de New York.

Ce faisant, le président français a choisi d’ignorer les nombreuses critiques du choix fait par l’administration Bush, bien qu’elles constituassent en leur temps l’opinion dominante à cet égard en France même (une opinion partagée par Hubert Védrine et Dominique de Villepin). Et ce en dépit du fait que le bilan désastreux de la « guerre contre le terrorisme  » menée par l’administration Bush a donné pleinement raison à ses critiques.…  Seguir leyendo »

«Nous sommes en guerre», a déclaré François Hollande. Oui, nous sommes en guerre dès lors qu’une entité - groupe criminel, secte millénariste ou Etat territorial en gestation - a décidé par la violence, de nous contraindre - nous, adversaires nommément désignés et ciblés - à exécuter sa volonté, pour reprendre la célèbre définition de Clausewitz. Cette entité a manifesté en outre sa volonté d’user d’une violence sans limites, nihiliste et apocalyptique, mais qui a sa rationalité. Celle-ci n’est contrainte par aucun souci de protéger les siens (combattants suicidaires ou civils utilisés comme boucliers), et elle s’alimente de volontaires venus de toutes parts.…  Seguir leyendo »

Nous n’avons pas été nombreux, jeudi, en Commission des Lois, lors de l’examen du projet de loi prorogeant l’état d’urgence, à exprimer des doutes.

Après les effroyables événements de la semaine dernière, le contexte de guerre où les terroristes ont plongé le pays, dans celui, plutôt, où le Président de la République a soutenu que nous étions désormais, pour donner un peu de corps à sa rhétorique et de poids à sa politique, il n’est facile pour personne de lever la main pour dire qu’il refuse de donner sa voix à un texte qui nous fait passer dans un régime d’exception, qui prive l’autorité judiciaire de l’exercice de ses compétences ordinaires, donne tant de pouvoir à la police, et suspend, dans une certaine mesure, nos libertés.…  Seguir leyendo »

Je suis à Paris et je suis passée boulevard Beaumarchais, près du lieu de la tuerie de vendredi soir. J’avais dîné à dix minutes d’une autre cible. Tous ceux que je connais sont sains et saufs, mais beaucoup de gens que je ne connais pas sont morts, ou traumatisés, ou en deuil. C’est choquant et horrible. Aujourd’hui, il y avait du monde dans les rues l’après-midi, mais personne le soir. Et ce matin, c’était très calme.

D’après les débats qui ont eu lieu à la télévision publique immédiatement après les événements, il semble clair que «l’état d’urgence», bien que temporaire, annonce un Etat sécuritaire renforcé.…  Seguir leyendo »

In calling for a war against Islamic State, French President Francois Hollande is engaging in a tragically counterproductive enterprise. Under international law, "war" can only exist between sovereign states. Hollande is rashly giving Islamic State precisely what it wants: legal recognition.

Such a move would not only represent a profound defeat for the West in the war of ideas; it would also have immediate practical consequences. If the French succeed in capturing terrorists, must they treat them as prisoners of war, entitled to all the rights guaranteed by the Geneva Convention?

This is precisely the question the U.S. has confronted at Guantanamo.…  Seguir leyendo »

Religiones unidas frente al terrorismo

El nuevo y terrible atentado terrorista en París, aunque con contenidos y motivaciones propias, tiene el mismo origen que el anterior de hace 10 meses, también en la capital francesa, contra el semanario satírico Charlie Hebdo: el fundamentalismo religioso con el brazo ejecutor del denominado Estado Islámico (IS). Ante la clara determinación de continuar y extender estas acciones terroristas no sólo en Europa, sino también en otros lugares del mundo, es indispensable un antes y después en la lucha contra el terrorismo, porque la repetición de este atentado demuestra que se trata de acciones no aisladas sino organizadas para ser repetidas periódicamente, como una guerra santa y venganza contra lo que en cada momento se consideren ofensas contra su religión, o acciones en territorios que estimen de propiedad de su Estado Islámico, como ocurre actualmente en Oriente Próximo, principalmente en Siria e Irak.…  Seguir leyendo »

Un Rafale de l’armée française participant aux frappes françaises sur Raqqa, le 9 octobre. PHOTO ECPAD. AP.

L’Etat islamique (EI) a organisé les attentats du 13 novembre en riposte aux bombardements français en Syrie et en Irak. Le combat est doublement dissymétrique : nous utilisons l’arme aérienne (et les drones pour les Etats-Unis) sans aller au sol, la réponse de nos ennemis est d’agir sur notre territoire. L’idée que la France puisse, aujourd’hui, intervenir militairement au Moyen-Orient sans conséquences sur son territoire est une illusion. Or, il n’est pas sûr que les citoyens, en dehors des spécialistes pour qui c’était une évidence, aient compris les implications de la décision de l’exécutif français de participer à la coalition contre l’Etat islamique.…  Seguir leyendo »

Les forces aériennes ne suffiront pas à abattre l’organisation terroriste. © Anadolu Agency

Nombreux ont été ceux qui ont proclamé qu’il fallait déclarer la guerre à Daech à la suite des atrocités commises par «l’armée djihadiste». François Hollande a déclaré que la «France est en guerre» devant le parlement. Et pourtant, le fait de qualifier ces assassinats d’actes de guerre et de vouloir déclarer la guerre à Daech constitue une erreur d’analyse des faits qui pourrait avoir des conséquences néfastes dans la lutte contre le terrorisme et la prévention de futures attaques.

Bien que le terme «guerre» soit souvent utilisé librement de manière assez vague, il est défini de manière très précise dans le droit international.…  Seguir leyendo »

Mourners gather to lay flowers outside Le Carillon restaurant. Credit Tomas Munita for The New York Times

As President François Hollande of France has declared, the country is at war with the Islamic State. France considers the Islamist group, also known as ISIS, to be its greatest enemy today. It fights it on the front lines alongside the Americans in the Middle East, and as the sole Western nation in the Sahel. It has committed to this battle, first started in Mali in 2013, a share of its armed forces much greater than has the United States.

On Friday night, France paid the price for this. Messages expressing solidarity have since poured in from all over the Western world.…  Seguir leyendo »

Desde los ataques terroristas de enero contra el semanario satírico Charlie Hebdo y un supermercado kosher, los parisinos sabían que la barbarie acechaba a la vuelta de la esquina y que volvería a golpear. Pero una cosa es saber algo, anticiparlo, y otra enfrentarse a la triste realidad. En la noche del viernes, la realidad nos golpeó con toda su fuerza. Estamos en guerra. Sería erróneo (incluso peligroso) no admitirlo. Y para ganar, se necesitarán claridad, unidad y firmeza.

Lo que más necesitamos en este momento es claridad para el análisis. Apenas conocemos a nuestro enemigo, excepto por la intensidad de su odio y la profundidad de su crueldad.…  Seguir leyendo »

Pues bien, aquí está la guerra.

Una guerra de un nuevo tipo.

Una guerra con y sin fronteras, con y sin Estado; una guerra doblemente nueva porque mezcla el modelo desterritorializado de Al Qaeda con el viejo paradigma territorial que ha recuperado el Estado Islámico (ISIS).

Pero una guerra, en cualquier caso.

Y ante esta guerra que no deseaban ni Estados Unidos, ni Egipto, ni Líbano, ni Turquía, ni hoy Francia, solo podemos hacernos una pregunta: ¿qué hacer? Cuando nos cae encima una guerra así, ¿cómo responder y ganar?

Primera ley: llamar a las cosas por su nombre. Al pan, pan, y al vino, vino.…  Seguir leyendo »

Un rassemblement dimanche devant Le Carillon, en hommage aux victimes.CreditTomas Munita for The New York Times

Comme l’a déclaré le Président François Hollande, la France est bien en guerre contre Daesh. La France considère le groupe Islamiste comme son ennemi numéro un. Elle le combat en première ligne avec les Américains au Moyen-Orient, et comme seule nation occidentale dans le Sahel. Elle a engagé dans cette lutte, commencée au Mali en 2013, un pourcentage de son armée bien supérieur à celui des troupes américaines.

Vendredi soir la France en a payé le prix. Depuis, les messages de solidarité pleuvent de tout le monde occidental. Et pourtant elle est curieusement seule. Jusqu’à maintenant, aucun autre état ne traitait Daesh comme la principale menace stratégique dans le monde aujourd’hui.…  Seguir leyendo »