Agnès Benassy-Quéré

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Les résultats du sommet de la zone euro du 29 juin ont déçu ceux qui espéraient une mise en œuvre de la déclaration franco-allemande de Meseberg, publiée le 19 juin par Angela Merkel et Emmanuel Macron.

Néanmoins, ce sommet est une étape importante : comme nous l’appelions de nos vœux, il a permis de franchir certaines lignes rouges qui, jusqu’ici, avaient valeur de tabous dans les discours nationaux. La zone euro doit maintenant transformer cet essai, finaliser les réformes promises. Pour cela, il faudra briser d’autres tabous.

Renforcer le système bancaire de la zone euro

Le communiqué du sommet est bref, mais il contient plusieurs éléments positifs.…  Seguir leyendo »

Le traité de Maastricht de 1992 semblait offrir une voie simple et en apparence robuste pour construire l’union monétaire européenne. Il se résumait à une stricte répartition des tâches, assortie d’une triple interdiction.

En vertu de son mandat (la stabilité des prix dans l’ensemble de la zone euro), la Banque centrale européenne (BCE) devait réagir aux perturbations qui touchent l’ensemble de la zone ; les gouvernements nationaux, eux, devaient réagir aux perturbations spécifiques à leur pays engendrées par la politique budgétaire. Si la zone euro allait mal, la BCE abaissait son taux d’intérêt ; si un Etat membre allait mal de manière isolée, son gouvernement pouvait soutenir transitoirement l’activité en augmentant les dépenses publiques ou en allégeant les impôts.…  Seguir leyendo »

Après des années d’abattement, l’Europe vit un nouvel élan. La fenêtre de tir sera de courte durée et il faut dès maintenant fixer les priorités, notamment en matière économique et en politique étrangère.

Alors que l’économie de la zone euro redémarre enfin, ce n’est pas le moment de s’auto-congratuler. L’architecture de la monnaie unique demeure fragile et elle doit faire face à de multiples problèmes toujours pas résolus dans les Etats membres.

Ces derniers doivent continuer à atténuer les fragilités qui menacent l’euro. La faillite de Banco Popular en Espagne a montré que les nouvelles règles de restructuration bancaire (qui font payer avant tout les actionnaires et les créanciers des banques) peuvent fonctionner.…  Seguir leyendo »

Au cours de leur conseil commun du 19 février, les ministres français et allemands se sont fixé pour objectif un «programme de rapprochement de la structure de taxation des entreprises». La note dont nous sommes signataires au titre du Conseil d’analyse économique fait des propositions concrètes pour avancer dans cette direction.

Notre première proposition concerne le secteur bancaire. A partir de 2015, toutes les banques de la zone euro et celles de quelques autres pays européens basculeront dans le régime de la supervision unique : même régulation, même surveillance et, un peu plus tard, mêmes procédures de résolution des crises.…  Seguir leyendo »