Alain Policar

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de enero de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

L’actuelle controverse à propos de l’obligation vaccinale actualise un débat central en philosophie politique sur les limites que le respect de la liberté individuelle impose à la puissance publique.

Dans L’Etat nous rend-il meilleurs ? (2013), le regretté Ruwen Ogien défendait une conception minimaliste de la liberté politique : être libre n’est rien d’autre et rien de plus que le fait de ne pas être soumis à la volonté d’autrui. Toute autre approche serait, selon lui, de nature à remettre en cause la neutralité de l’Etat par rapport aux diverses conceptions du bien. Si l’on adhère à cette conception, doit-on respecter la liberté de celui qui choisit de ne pas se protéger contre le danger, bien que sa décision ait des conséquences sur d’autres que lui-même ?…  Seguir leyendo »

Dans un ouvrage qui vient de paraître, Le racisme est un problème de Blancs (Autrement), Reni Eddo-Lodge évoque «les ravages imaginaires du racisme anti-Blancs». A-t-elle raison de considérer que, dans les démocraties libérales contemporaines, le concept de «racisme anti-Blancs» est mal fondé ? Que subissent réellement les Blancs en tant que «Blancs» ?

De nouvelles catégories, telles que «blanchité» ou «blanchitude», soulignent l’apparition d’un nouveau groupe, «les Blancs», qui auparavant n’était pas reconnu et d’ailleurs ne se reconnaissait pas comme tel. Cette reconnaissance implique la possibilité d’être sujet aux agressions des autres groupes ethniques ou ethnicisés. Or, même si ces nouvelles catégories ont trouvé, au carrefour des études de genre et des cultural studies, une certaine légitimité dans l’antiracisme militant, elles contribuent à décrire le monde en termes de «races» distinctes, et, corrélativement, à rompre avec l’humanisme universaliste, lequel serait celui, dévalorisé, de la gauche «blanche».…  Seguir leyendo »