Ali Bensaâd

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

L’onde de choc créée par la diffusion de la vidéo de CNN sur la «vente» de migrants en Libye, ne doit pas se perdre en indignations. Et il ne faut pas que les crimes révélés occultent un malheur encore plus vaste, celui de centaines de milliers de migrants africains qui vivent et travaillent depuis des décennies, en Libye et au Maghreb, dans des conditions extrêmes d’exploitation et d’atteinte à leur dignité. Par ailleurs, ces véritables crimes contre l’humanité ne sont, hélas, pas spécifiques de la Libye. A titre d’exemple, les bédouins égyptiens ou israéliens – supplétifs sécuritaires de leurs armées – ont précédé les milices libyennes dans ces pratiques qu’ils poursuivent toujours et qui ont été largement documentées.…  Seguir leyendo » “Libye : derrière l’arbre de «l’esclavage»”

L’entrée à Syrte des forces du nouveau gouvernement Sarraj conforte la stratégie de ce dernier de mettre en avant « la bataille de Syrte » pour sa portée symbolique forte et son potentiel unificateur. Chasser l’organisation Etat islamique est une garantie de gain de crédibilité et de ralliements. L’affirmation d’une force, dans le contexte de fragmentation libyen, a, en soi, un effet centralisateur et ouvre la possibilité d’entrer dans un cercle vertueux.

Après l’affirmation graduelle de son autorité sur Tripoli et la prise de contrôle des principaux ministères, le gouvernement confirme par cette bataille qu’il ne manque ni de ressources ni d’enracinement.…  Seguir leyendo » “En Libye, Misrata est « le principal garant militaire du processus de réconciliation »”

Comment Daech progresse en Libye

L’installation de Daech dans le Golfe de Syrte en Libye est la première et seule implantation territorialisée de l’organisation en dehors de l’Irak-Syrie. Elle doit moins aux capacités propres de Daech qu’à la fragmentation du pays écartelé entre une multiplicité de pouvoirs locaux et déchiré entre deux gouvernements se disputant la légitimité. L’un à Tripoli, composé pour partie d’islamistes, se réclame de la légitimité révolutionnaire et l’autre basé à Tobrouk, en Cyrénaïque, se réclame de la légitimité que lui ont donné les élections et que la communauté internationale reconnait. La guerre qu’ils se livrent et la faiblesse de leur emprise sur des pouvoirs locaux autonomes, les empêchent d’asseoir une autorité sur le pays réel, laissant des pans entiers de territoire dans une sorte d’angle mort échappant à tout pouvoir.…  Seguir leyendo » “Comment Daech progresse en Libye”

Aux antipodes du laborieux accouchement tunisien, la transition libyenne s’enlise dans sa violence et semble tourner au chaos. La visite surprise de Ban Ki-moon à Tripoli (11 octobre, ndlr), capitale dévastée, est venue rappeler l’importance des enjeux qui se nouent en Libye malgré leur éclipse partielle par la guerre menée par l’Etat islamique. Mais l’importance de cette visite est surtout dans l’affirmation d’une nouvelle perception de la crise et de son issue.

L’adresse de Ban Ki-moon aux belligérants libyens, les appelant à la négociation, s’inscrit à contre-courant de l’incitation à l’intervention extérieure défendue par le ministre de la Défense français qui avait appelé le mois dernier à «agir en Libye».…  Seguir leyendo » “Libye : réconcilier les légitimités plutôt qu’intervenir”

La région saharo-sahélienne focalise les inquiétudes par le condensé de tensions la parcourant où se mêlent conflits de territoires, violences politiques, actions terroristes et trafics. Mais surtout elle alimente les fantasmes par une supposée opacité voilant les multiples filières (trafiquantes, militaires ou criminelles) qui la parcourent et les actions qu’elles y mènent.

Lieu de dangers brumeux et insaisissables dont l’absence de traçabilité et de prévisibilité s’expliquerait par l’opacité promue comme caractéristique principale, et d’abord physique, de cet “espace gris échappant à tout contrôle”. Une opacité que les analystes “stratèges” s’empressent de certifier, à distance, comme une évidence et comme le facteur principal de dangerosité.…  Seguir leyendo » “La région saharo-sahélienne est contrôlée par les populations locales”