Alice Ekman

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Ce mardi, le président chinois Xi Jinping participe pour la première fois au forum de Davos. Dans les deux discours qu’il y prononcera, il abordera sans aucun doute le thème de la gouvernance mondiale, en martelant le concept officiel de «communauté de destin commun» et se positionnant – après le Brexit et l’élection de Donald Trump – comme le premier défenseur du multilatéralisme et de la mondialisation. Déjà sous la présidence de Hu Jintao (2002-2012), la politique étrangère chinoise en faisait une priorité, mais les ambitions en la matière sont encore plus fortes depuis l’arrivée de son successeur : la Chine ne souhaite plus uniquement contribuer à restructurer la gouvernance mondiale, elle veut piloter le processus de restructuration, pour que la nouvelle architecture internationale réponde au mieux à ses intérêts propres.…  Seguir leyendo »

En Chine, le pourcentage de croyants sur l’ensemble de la population est l’un des plus bas au monde. La grande majorité des Chinois se déclarent «sans religion» et ne croient pas en Dieu. Cependant, on assiste actuellement à un renouveau du sentiment religieux au sein de la société. Il est difficile d’évaluer son ampleur. Les recensements officiels ne posent plus, depuis près de trente ans, de question sur la religion et le dernier recensement décennal, qui a eu lieu fin 2010, ne fait pas exception. Mais les quelques chiffres disponibles convergent tous vers la même conclusion : la population croyante connaît un fort développement ces dix dernières années, principalement la population chrétienne protestante mais également celle d’autres religions occidentales (catholicisme) et chinoises traditionnelles (taoïsme, bouddhisme).…  Seguir leyendo »