Alina Miron

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

L’été s’annonce orageux en mer de Chine méridionale. Cet espace hautement stratégique, par lequel transite près de la moitié du trafic maritime mondial, est âprement disputé depuis quelques années. Pas moins de six États – Chine, Vietnam, Malaisie, Brunei, Philippines, Taïwan – revendiquent des droits souverains sur son sol, sous-sol et ses eaux surjacentes. Leurs prétentions sont principalement fondées sur la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), aujourd’hui ratifiée par 167 États, dont ceux en litige, sauf Taïwan. La Chine considère toutefois que des titres historiques séculaires lui permettraient d’étendre ses droits bien au-delà des 200 milles marins (370,4 km) prévus par la convention.…  Seguir leyendo »