André Kuhn

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Bâle a mis en place des zones de tolérance clairement balisées pour la prostitution de rue. © Keystone

En matière de prostitution, le débat ces jours-ci fait rage entre les tenants de son interdiction par l’intermédiaire de la criminalisation des client(e)s («Frauenzentrale Zürich») et les tenants de sa reconnaissance comme un travail ordinaire (mouvement «Le travail du sexe est un travail»), le tout sur fond de dignité des personnes qui s’adonnent à la prostitution.

Oui, la dignité des personnes s’adonnant à la prostitution doit être protégée. Mais si, comme le prétendent les tenants de la pénalisation – probablement avec raison dans bon nombre de cas –, les travailleurs et les travailleuses du sexe vivent souvent dans la détresse et la misère sociales, ce n’est pas en leur retirant une source potentielle de revenu qu’on les sortira de cette détresse.…  Seguir leyendo »