Anis Bouayad

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de enero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Avec l’envoi de plus de 1 000 hommes à Bahreïn et la répression brutale qui s’en est suivie, l’Arabie saoudite vient de signifier que l’épicentre de la révolution arabe s’est déplacé du Maghreb au Machrek, de Tunis à Manama. Nul doute que le soulèvement des Tunisiens et des Egyptiens demeurera, aux yeux de l’histoire, l’événement fondateur de ce que d’aucuns appellent la «renaissance arabe». Malgré tout, la contestation qui secoue le petit royaume de Bahreïn (à peine 600 000 habitants, hors expatriés) revêt une tout autre importance. Ce petit Etat occupe une place particulièrement importante qu’il doit à sa position géopolitique, à sa composition sociologique et, accessoirement, à sa structure confessionnelle.…  Seguir leyendo »