Anne-Laure Delatte

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Il paraît qu’une feuille A4 pleine de symboles mathématiques et de lettres grecques est restée affichée un moment dans un bureau Oxfam à Paris. Oxfam, c’est cette ONG qui lutte contre la pauvreté, et l’équation était tirée d’une présentation que nous étions venus faire chez eux un beau matin d’automne. L’ONG est très présente sur le terrain contre les paradis fiscaux, et nous avions repéré qu’ils avaient des données intéressantes pour nous. Celles-ci rapportaient l’activité de toutes les filiales étrangères des 20 plus grandes banques européennes. Grâce à ces données, on pouvait donc connaître le chiffre d’affaires réalisé par les filiales de la banque Barclays à Jersey, au Luxembourg ou aux Bahamas.…  Seguir leyendo »

L’année dernière, Yvan, mon petit garçon, m’a raconté après l’école que l’un de ses copains, anglais, s’était réveillé au milieu de la nuit car il avait entendu du bruit dans le salon : il y avait découvert ses parents ahuris devant leur écran, répétant en boucle le même gros mot : «F… F… F…» Il n’avait jamais vu ses parents jurer, plutôt élevé au flegme britannique légendaire. On était le 24 juin 2016. Le Royaume-Uni venait de voter la sortie de l’Union européenne.

C’était il y a un an… C’était il y a un siècle tant le paysage politique international a évolué depuis.…  Seguir leyendo »

“Estados Unidos primero”, insiste Donald Trump. “Gran Bretaña primero”, dicen los partidarios del Brexit. “Francia primero”, alardea Marine Le Pen con su Frente Nacional. “Rusia primero”, proclama el Kremlin de Vladimir Putin. Con tanto acento puesto en la soberanía nacional, hoy la globalización parece terminada.

Pero no es así. La batalla que se desarrolla hoy no es entre globalismo y antiglobalismo; más bien, el mundo está suspendido entre dos modelos de integración: uno es multilateral e internacionalista; el otro, bilateral e imperialista. Dos extremos entre los que ha oscilado a lo largo de toda la edad moderna.

Después de 1945 dominó el internacionalismo, partidario de la cooperación y la promoción mediante instituciones multilaterales de bienes públicos globales como la paz, la seguridad, la estabilidad financiera y la sostenibilidad medioambiental.…  Seguir leyendo »

Entendu à Princeton la semaine dernière : «Aujourd’hui, l’influence française est réduite à néant en Europe. Quand le ministre des Finances français parle au Conseil européen, tout le monde lit ses mails. Quand c’est Schäuble (1), silence de plomb…» Petite claque à l’ego. Il y a du French bashing dans ces propos… Mais il est indéniable que, depuis la crise, l’équilibre des pouvoirs a glissé irrémédiablement. Le moteur de l’intégration européenne, le couple franco-allemand, s’est enrayé.

L’Allemagne est devenue l’unique pays leader, celui sur lequel repose l’avenir de l’Europe. Depuis 2010 et l’éruption de la crise grecque, toute proposition de réforme provenant de la Commission ou des pays membres passe au préalable par la moulinette «qu’en pensera Angela ?».…  Seguir leyendo »

Chère Nuit debout, tu as commencé à ne pas rentrer chez toi le lendemain du jour ou j’ai rendu ma chronique à Libé, le mois dernier. J’ai espéré que tu serais encore debout pour la prochaine. Tu l’es toujours… alors, pour commencer, chapeau, tu tiens bon !

Nuit debout, tu m’as interpellée dès ta première nuit dehors car j’avais lu le Bon Gouvernement de Pierre Rosanvallon à Noël. Tu incarnes tellement cette «attente de démocratie» qu’il décrit. Pour reprendre ses mots, tu proposes un forum de délibération publique, une parole libre, une expression politique que les institutions actuelles ne nous offrent plus.…  Seguir leyendo »

Après cinq longues années de crise et une augmentation du chômage au XXIe siècle en Europe, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a enfin détecté un taux de croissance positif en France et dans les pays du sud de l’Europe au premier trimestre 2015. Depuis, au classement des dix éléments de langage préférés des défenseurs de l’austérité, figurent : «les années de sacrifice portent enfin leur fruit», «derniers efforts», «bout du tunnel».

Ah oui vraiment ? La reprise économique européenne est fragile : au rythme prévu par l’OFCE en France, il faudra attendre 2021 pour retrouver le taux de chômage d’avant- crise !…  Seguir leyendo »

L’euro ne nous a pas protégés contre les pressions financières après la crise américaine. Depuis 2010, le maintien de la monnaie unique est conditionné par des mesures libérales : austérité, flexibilité de l’emploi, réformes structurelles et baisse des salaires. Peut-on combattre ces mesures et encore défendre la monnaie européenne ? La liberté des capitaux a eu l’effet pervers d’exacerber les chocs au sein de la zone euro. Les capitaux circulent librement, contrairement aux travailleurs. Aussi, en 2010, les investisseurs ont fui la Grèce, l’Espagne, le Portugal et l’Italie, et le chômage a augmenté brutalement car rien n’a fait contrepoids. Les gouvernements ont alors opté pour l’austérité afin de « rassurer les investisseurs ».…  Seguir leyendo »