Anne Marie Le Gloannec

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Fallait-il que la chancelière allemande se précipite à Ankara, le 18 octobre et que les Européens multiplient les ouvertures au président turc Recep Tayyip Erdogan alors que les négociations d’adhésion, entamées en 2005, étaient, pour le moins qu’on puisse dire, au point mort depuis quelques années ?

L’enjeu immédiat : obtenir du gouvernement turc, au mieux et au plus vite, qu’il « coopère » à la gestion des passages frontaliers, telle que l’Union européenne (UE) la conçoit, et contenir les arrivées d’immigrants, notamment syriens, dont l’Europe ne sait plus comment les recevoir décemment, sans parler, pour certains pays, de les intégrer à long terme.…  Seguir leyendo »

La campagne électorale fut ennuyeuse, sans accroc et sans coup de théâtre et on n’y parla surtout pas de l’Europe. En somme, un copié-collé de ce que fut la campagne française, l’an dernier. Avec juste ce qu’il faut de trublions, en l’occurrence l’Allianz für Deutschland, anti-européenne, pour apporter un peu d’air fétide. Et, comme dans les autres grandes démocraties occidentales, les résultats seront suffisamment serrés pour laisser planer quelques incertitudes sur la coalition qui en émergera.

Le rapport de l’Allemagne à l’Europe est ambigu. D’un côté, l’Allemagne ne se distingue pas de ses voisines. C’est même, d’une certaine façon, un condensé de l’Europe.…  Seguir leyendo »

Certains se réjouiront des déconvenues britanniques. Le gouvernement britannique a causé son propre isolement, sans prendre soin de nouer des alliances ni de limiter ses exigences de la dernière heure face à des chefs d’Etat et de gouvernement pour le moins surpris. Il n’empêche : l’auto-isolation du Royaume-Uni est porteuse de conséquences néfastes, y compris pour le continent. La carte de l’Europe et la nature de l’Union européenne (UE) risquent d’en être modifiée.

La première conséquence, c’est que la Grande-Bretagne elle-même en souffrira durablement. Le veto de David Cameron n’apaisera pas ses troupes eurosceptiques alors même que son allié libéral-démocrate s’en prend au premier ministre.…  Seguir leyendo »

Il y a vingt ans, l’ouverture du Mur avait suscité la liesse. Dans certaines capitales occidentales, l’inquiétude ne s’en était pas moins fait jour à la perspective d’une Allemagne réunifiée qui se serait rapidement déportée vers l’Est, “la république de Berlin”…

Cependant, ceux-là mêmes qui craignaient le “retour de la Prusse” pressaient aussi l’Allemagne réunifiée de s’engager aux côtés de la communauté internationale, dans les Balkans notamment – pour la “socialiser” en somme. Toujours est-il que dans ces années 1990, les élites allemandes allaient entamer une réflexion sur la puissance et les intérêts de leur pays. Gerhard Schröder sera le premier chancelier à prononcer le mot “puissance”, ce qu’aucun chancelier allemand n’avait jusqu’alors fait – sans pour autant négliger les intérêts de l’Allemagne divisée.…  Seguir leyendo »