Armelle Enders

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Ce 1er janvier se déroule à Brasilia, capitale fédérale du Brésil, l’investiture de Jair Bolsonaro, qui a remporté l’élection présidentielle du 28 octobre 2018 avec 55,13 % des suffrages exprimés. De 1985 (le départ des militaires du pouvoir) à 2011 (la première intronisation de Dilma Rousseff), les cérémonies inaugurant un nouveau mandat de quatre ans avaient lieu dans une atmosphère sereine, voire festive, et étaient tenues pour les indices de la bonne santé de la démocratie brésilienne. Même si l’on se situait dans l’opposition, la confiance dans les institutions et le respect des règles démocratiques limitaient les inquiétudes.

Le climat actuel est tout autre.…  Seguir leyendo »

Bolsonaro, le 3 mai, à São Paulo. Photo Paulo Lopes. Zuma Press. REA

Risquons une triste prophétie : quoi qu’il advienne lors du second tour des élections présidentielle, des gouverneurs et du sénat fédéral dimanche, le Brésil – 210 millions d’habitants, dixième économie mondiale – s’achemine inexorablement vers le chaos.

Le candidat d’extrême droite, Jair Bolsonaro (Parti social libéral – PSL), a largement devancé son adversaire, Fernando Haddad (Parti des travailleurs – PT) au premier tour et a creusé l’écart dans les projections pour le second tour : un sondage daté du 23 octobre le crédite de 57% des suffrages exprimés contre 43% pour Haddad. Même si Fernando Haddad renversait miraculeusement la tendance, il ne fait guère de doute que le verdict des urnes serait immédiatement contesté et que le président élu ne serait pas investi.…  Seguir leyendo »