Aurélie Trouvé

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

« Nous savons avec certitude qu’il y aura une nouvelle crise. Mais nous ignorons quand et pour quelle raison » (Danièle Nouy, responsable de la supervision du secteur bancaire à la Banque centrale européenne, 5 septembre 2018, Agence LETA). Cette crise pourrait bien être pire que la précédente. Sauf si d’ici là, ou juste après, se produit un sursaut civique et démocratique, une nouvelle vague d’Indignés dix fois plus puissante qui impose le contrôle citoyen de la finance.

A la différence de 2007, peu d’acteurs financiers ignorent la forte probabilité d’une crise majeure à venir. L’explosion des dettes publiques et privées depuis 2008 fait dire à Jean-Claude Trichet, l’ancien président de la Banque centrale européenne, que la situation est aussi dangereuse aujourd’hui qu’au moment de la chute de Lehman Brothers (4 septembre 2018, AFP).…  Seguir leyendo »

Longtemps, les juxtapositions politiques en Europe n’exprimèrent que des nuances. Sociaux-démocrates, conservateurs, libéraux et écologistes se complétèrent et se combinèrent aux différentes échelles politiques. Leur point de fusion est une Europe de l’extrême centre, garante des libertés fondamentales pour le capital et d’une subordination des politiques sociales et salariales au libre jeu de la concurrence. Cette époque prend fin. La victoire de Syriza restaure un contraste politico-géographique maximum. Contre le consensus austéritaire des institutions européennes, le nouveau gouvernement grec est mandaté pour opérer une révolution des priorités : la discipline financière est seconde par rapport à l’urgence sociale ; la dignité et la souveraineté d’un peuple ne peuvent être dissoutes.…  Seguir leyendo »

Vous l’aurez sans doute remarqué, le G20 sous présidence française aura été étrangement absent dans la communication de l’Elysée. Mais que fait Nicolas Sarkozy, qui allait moraliser le capitalisme lors des derniers G20 et impulser un «nouvel ordre mondial» ? Le G20 qui va se tenir en France s’annonce bien vide. Nicolas Sarkozy a multiplié les annonces en direction de la «société civile»pour mieux dissimuler la vacuité des décisions finales. Le G20 restera fidèle à lui-même : d’un côté une finance sauvée par les contribuables qui reste libre de toute nouvelle contrainte, de l’autre des plans d’austérité sociale qui se multiplient.…  Seguir leyendo »

Les plans d’austérité qui se multiplient en Europe placent la dette publique au cœur du débat politique. Pour rembourser cette dette, doit-on vraiment sacrifier les emplois et les services publics, les salaires et les retraites, les investissements indispensables à la transition énergétique ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général ou au profit de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres et profite de l’austérité ? Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ?

Ces questions, de plus en plus nombreux sont ceux qui se les posent. Les «indignés» espagnols refusent que les gouvernements y répondent contre la volonté du peuple.…  Seguir leyendo »

La régulation des marchés dérivés des matières premières est un des grands chantiers de la présidence française du G20. En matière agricole et alimentaire il y a manifestement urgence. Les indicateurs sont au rouge. Les prix des produits alimentaires de base explosent : le blé coté à 120 euros la tonne en février 2010 frise les 270 euros un an plus tard, dépassant le plafond atteint en 2008, tandis que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture annonce une crise alimentaire d’une ampleur similaire à celle de 2008. Le G20 finances attend les résultats de plusieurs rapports pour se pencher sur la question.…  Seguir leyendo »