Benoît Pellistrandi

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

L’intervention solennelle du roi Philippe VI, mardi 3 octobre, signifie un tournant majeur dans la crise catalane et espagnole. Le chef de l’Etat a invoqué ses fonctions constitutionnelles pour redéfinir le périmètre du conflit politique en cours.

Là où d’aucuns attendaient un message un peu neutre et des paroles suffisamment générales pour amorcer un dialogue, le roi Philippe VI a choisi de faire entendre les vérités de l’Espagne constitutionnelle.

La première est que l’Espagne est une démocratie solide, qui compte quarante ans de pratique démocratique et que dans cette Espagne, toutes les opinions peuvent être défendues et diffusées dans le respect de la loi car « sans ce respect, il n’y a pas de vie démocratique possible en paix et en liberté, ni en Catalogne, ni dans le reste de l’Espagne, ni dans aucune autre partie du monde ».…  Seguir leyendo »

Dans le Libération des écrivains, le 21 mars, Sergi Pàmies proposait une lecture historique et culturelle de l’Espagne qui concluait au caractère absurde, orgueilleux et tragique du pays. Son histoire porterait encore la marque «de son monstrueux héritage génétique : Inquisition, caciquisme, fureur impériale et national-catholicisme» !

Si la démonstration est brillante, drôle même, elle n’en reste pas moins fausse.

Héritière de la légende noire espagnole qui veut voir dans ce pays complexe, hanté par les mythes – de la corrida et de sa signification métaphysique (celle que chacun y met) à l’épopée anarchiste en passant bien entendu par le quichottisme – un fil rouge qui expliquerait l’incapacité des Espagnols à construire une nation solide et rationnelle.…  Seguir leyendo »