Brigitte Maranghino-Singer

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de enero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Dans l’œuvre de Goethe, le Dr Faust pouvait avoir accès à la jeunesse éternelle en vendant son âme au diable. Que doit-on penser de ceux qui envisagent de s’enrichir en pariant sur la mort de leurs congénères? A qui ont-ils vendu leur âme? Ces questions ne sont pas purement théoriques puisqu’il est aujourd’hui possible, grâce au dernier avatar de l’innovation financière, d’investir dans des contrats d’assurance vie dont souhaitent se débarrasser leurs détenteurs. En effet, la revente de son propre contrat d’assurance vie est autorisée aux Etats-Unis, soit à la compagnie d’assurances qui l’a initialement émis, ce qui est logique, soit à une banque d’affaires.…  Seguir leyendo »