Bruno Tertrais

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Septiembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Lorsqu’un journal américain annonça en 1897 la mort de Mark Twain, l’écrivain réagit en déclarant que cette nouvelle était « très exagérée ». On peut en dire autant du diagnostic de « mort cérébrale » de l’OTAN fait par Emmanuel Macron à la mi-novembre.

L’organisation a survécu à plusieurs crises existentielles depuis 1949 et les problèmes auxquels elle fait face aujourd’hui sont les manifestations de trois facteurs de tensions récurrentes : des doutes européens sur la solidité du parapluie américain, notamment du fait de l’engagement des Etats-Unis en Asie, déjà forts à l’époque de la guerre du Vietnam ; des exigences turques quant à la prise en compte des préoccupations de sécurité sur son flanc sud, aiguës depuis la fin des années 1980 ; la tentation américaine d’une vision transactionnelle de son engagement, elle aussi récurrente.…  Seguir leyendo »

Une Russie ramenée à l’Europe, tel est le pari tenté par Emmanuel Macron lors de sa rencontre, le 19 août au fort de Brégançon, avec le président russe Vladimir Poutine. Pari confirmé avec force lors du discours présidentiel à la Conférence des ambassadeurs, une semaine plus tard. On ne peut reprocher au président de la République son inconstance : déjà, en 2018, il annonçait son intention d’avancer sur ce terrain, évoquant les « erreurs et incompréhensions » qui, selon lui, avaient marqué les relations russo-occidentales depuis la fin de la guerre froide, et le besoin de « repenser l’architecture de sécurité » du continent, ainsi que de proposer un nouveau « partenariat stratégique » avec la Russie.…  Seguir leyendo »

En été, l’équivalent de la conversation de bistrot glisse plus naturellement sur les amours de vacances, les tests de personnalité ou les deux à la fois, mais l’actualité internationale peut, cette année encore, le conduire à dériver sur les questions géopolitiques. Prodiguons donc à l’estivant désireux de briller en terrasse en buvant un pastis quelques conseils inspirés des débats publics des derniers mois. Ces «brèves géopolitiques de comptoir» n’ont pas été patiemment recueillies à l’écoute des piliers de bar qui refont le monde autour d’un ballon de rouge. Elles proviennent de responsables politiques de premier plan, d’experts patentés, de brillants journalistes, d’éditorialistes à la plume habile, d’écrivains et de philosophes respectés.…  Seguir leyendo »

Depuis le vendredi noir du 13 novembre, une petite musique se fait entendre : nous serions en partie responsables, car ce sont nos interventions militaires qui suscitent, au Moyen-Orient, réactions violentes et in fine actes de terrorisme. Est-ce vrai ?

La France a été frappée à de multiples reprises par le terrorisme moyen-oriental sans intervention dans les pays concernés : actes d’origine palestinienne dans les années 1970, iranienne dans les années 1980, algérienne dans les années 1990… Les djihadistes n’ont pas attendu le 11-Septembre : souvenons-nous du projet déjoué d’attentat contre le marché de Noël à Strasbourg en décembre 2000. Dans l’autre sens, l’équation est tout aussi erronée.…  Seguir leyendo »

La rapidité avec laquelle la Russie a réussi à renverser le jeu stratégique à son avantage en dit long sur la faillite de la communauté internationale en Syrie – au point que « l’alliance avec Moscou » apparaisse aujourd’hui comme une option possible.

Mais les arguments de ceux qui la défendent ont de quoi laisser perplexe. Il faut s’allier avec le moindre mal, disent-ils, comme nous l’avions fait avec l’URSS de Staline. Or cette comparaison n’est pas pertinente. L’Etat islamique (Daech) est extrêmement dangereux, mais ce n’est pas une menace mortelle pour l’Occident, dont la gravité serait telle que toutes les compromissions seraient justifiées.…  Seguir leyendo »

Dans une contribution récente (Libération, 17 mars), la secrétaire d’Etat chargée du Développement, et de la Francophonie, affirme que «87% des catastrophes climatiques ont un lien avec le réchauffement de la planète». Cette affirmation est doublement fausse, et elle est malheureusement révélatrice d’un certain catastrophisme climatique. Pour l’appuyer, Mme Girardin cite «les dernières données du Bureau des Nations unies pour la réduction des risques». Or, ce n’est pas ce que dit cette institution, qui affirme seulement que 87% des catastrophes naturelles (et non pas «climatiques») seraient «liées au climat» (et non pas «liées au réchauffement de la planète»).…  Seguir leyendo »

Avec l’acmé de la crise ukrainienne, les commentaires suggérant que nous vivons une nouvelle guerre froide se sont multipliés. Mais cette image est inappropriée et même dangereuse. La guerre froide reposait sur quatre piliers : l’existence de deux superpuissances dominant la planète ; la reconnaissance mutuelle du statu quo en Europe ; une compétition idéologique entre deux modèles ; une rivalité à l’échelle mondiale.

Ce temps est révolu. Le différentiel de puissance économique et militaire entre Washington et Moscou est bien supérieur à ce qu’il était à l’époque, et la distribution du pouvoir à l’échelle planétaire est beaucoup plus floue : nous sommes, au choix, dans un monde multipolaire ou apolaire.…  Seguir leyendo »

C’est un fait : la révolte arabe de ce début d’année a pris tous les commentateurs par surprise. L’opinion et les gouvernements sont en droit de s’étonner que les experts, les services de renseignement et les diplomates n’aient pas pu «prévoir» un tel événement. Ne leur jetons pas la pierre trop vite. Ils étaient nombreux à signaler, depuis plusieurs années, les blocages politiques au sein de pays arabes dont les sociétés ont connu de profondes mutations. Nous ne manquons pas de bons analystes, au sein ou en dehors des gouvernements, mais ils ne sont pas toujours écoutés.

Leurs productions ne parviennent pas toujours aux décideurs.…  Seguir leyendo »

Tema: Este ARI plantea que los Estados miembros de la OTAN deben reexaminar la necesidad de una presencia nuclear norteamericana en Europa.

Resumen: La presencia nuclear de EEUU en Europa –un legado de la Guerra Fría– ha sido objeto de debate recurrente en la Alianza Atlántica durante décadas. Pero hay buenas razones para creer que en los próximos años se desarrollará un nuevo debate sustancial sobre la cuestión dada la convergencia de acontecimientos que deben tener lugar entre los años 2009 y 2015. La próxima Conferencia de Revisión del Tratado de No Proliferación Nuclear(NPT, por sus siglas en inglés)se celebrará en 2010.…  Seguir leyendo »

Tema: El presidente de la República Francesa, Nicolas Sarkozy, presentó el 17 de julio de 2008 un nuevo Libro Blanco de amplio alcance sobre la defensa y la seguridad nacional. [1]

Resumen: Francia siempre ha sido más revolucionaria que reformista, realidad también aplicable en materia de defensa, en cuyo caso, aproximadamente cada 10 años, más que cambios graduales se implantan medidas drásticas. La última vez que Francia se embarcó en la introducción de cambios de amplio alcance fue en el período comprendido entre los años 1994 y 1996, con la publicación de un nuevo Libro Blanco y, a continuación, tras el nombramiento del presidente Jacques Chirac, con la profesionalización plena de las fuerzas armadas y la adopción de un nuevo plan de defensa hasta el año 2015.…  Seguir leyendo »