Camille Grand

Este archivo solo abarca los artículos del autor incorporados a este sitio a partir del 1 de noviembre de 2006. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Trump-Proofing Europe

As Russia’s war in Ukraine enters its third year, Europe has performed far better than expected. For decades after World War II, it counted on the United States to be the ultimate guarantor of its security. The continent relied on Washington to guide NATO policy, provide nuclear deterrence, and forge consensus among European countries on controversial questions such as how to resolve the 2009–12 European debt crisis. Europe continued to take the U.S. security umbrella for granted after the Cold War ended, slashing defense spending, failing to stop the Bosnian genocide in the early 1990s, and refusing to play a political role in resolving the crisis in Syria, even as it remained the region’s biggest provider of humanitarian aid.…  Seguir leyendo »

L’analyse de la manœuvre diplomatique de François Hollande après les attaques du 13 novembre s’est largement concentrée sur le double effort visant, d’une part, à convaincre l’administration Obama d’intensifier le rythme des opérations en Syrie, et, d’autre part, à rechercher les voies et moyens d’une difficile coordination avec la Russie. En revanche, la mobilisation de plusieurs partenaires européens de la France est passée presqu’inaperçue, alors qu’une inflexion importante s’est produite tant à Londres qu’à Berlin, sans toutefois entraîner l’ensemble des partenaires européens de la France.

Une contribution européenne plus que symbolique mais limitée

On notera en premier lieu que, depuis le début des opérations de la coalition internationale contre Daech, à l’été 2014, plusieurs États européens se sont engagés aux côtés des États-Unis.…  Seguir leyendo »

Si les tragédies comme les attaques de Paris ou le 11 Septembre ont le pouvoir de rebattre les cartes du fait de la mobilisation qu’elles suscitent, la France s’est pourtant engagée dans une manœuvre diplomatique à l’issue incertaine. Alors que les deux capitales sont sur des lignes voisines, Paris devra convaincre Washington de monter en puissance dans la campagne menée jusqu’ici avec une certaine retenue par Obama.

Parmi les membres de la coalition déjà en place, un effort devra être fait pour établir des objectifs clairs et partagés avec les monarchies du Golfe et la Turquie, qui ont, toutes, fait preuve d’ambiguïtés dans le passé à l’égard de Daech, même si elles reconnaissent aujourd’hui une menace mortelle.…  Seguir leyendo »

La conclusion, le 2 avril, de l’accord de Lausanne sur les paramètres de la négociation entre l’Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie) plus l’Allemagne constitue une étape majeure sur la voie de la résolution de la crise nucléaire.

Après douze années de négociations, les termes d’un accord restreignant les ambitions nucléaires iraniennes sont posés. Par prudence, on notera que les seules précisions disponibles sont celles contenues dans un document préparé par le Département d’Etat américain, le texte de l’accord lui-même n’ayant pas été rendu public.

Si le négociateur iranien, le ministre des affaires étrangères de la République islamique, Javad Zarif a critiqué le « spin » (l’art de faire fuiter des éléments d’information afin de désamorcer les critiques) américain, il n’a néanmoins pas contesté le contenu de ce texte qui peut donc servir de base à une analyse des progrès de la discussion, alors que la négociation « technique » s’est engagée et doit se conclure d’ici au 30 juin 2015.…  Seguir leyendo »

Les récents développements autour du programme nucléaire militaire iranien ont relancé le débat en Israël sur l'opportunité de frappes militaires, à travers des déclarations des plus hautes autorités du pays. Si ce débat n'est pas nouveau en Israël, il prend un relief particulier dans le contexte du nouveau rapport de l'AIEA qui confirme en s'appuyant sur des éléments matériels très forts et très précis, la finalité militaire du programme nucléaire iranien.

Le débat israélien sur l'option militaire se déroule dans un environnement radicalement différent de celui qui peut parfois faire surface aux Etats-Unis ou en Europe. Pour l'Etat hébreu, la menace nucléaire iranienne est de nature existentielle.…  Seguir leyendo »