Carlos A. Primo Braga

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Marzo de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

La victoire de Nicolas Maduro aux élections présidentielles du Venezuela, le 14 avril, n’a surpris personne. Son adoubement par Hugo Chavez en tant que successeur putatif en décembre 2012, l’émotion liée à la mort de Chavez et le soutien de la machinerie étatique ont favorisé la victoire de Maduro sur le candidat de l’opposition, Henrique Capriles. Ces six prochaines années, Maduro, «fils» autoproclamé de Chavez, semble condamné à soutenir le chavisme, mélange complexe de populisme, de développement dirigé par l’Etat, de répression et de «diabolisation» du capitalisme, de la globalisation et des Etats-Unis.

Ce qui a surpris, c’est plutôt la faible marge obtenue par Maduro à l’occasion de sa victoire.…  Seguir leyendo »