Carlos M. Herrera

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Abril de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Les événements que se déroulent au Chili depuis le 18 octobre – et que les observateurs traduisent de plus en plus en termes de « soulèvement populaire » – renferment plusieurs enseignements, y compris dans un domaine qui semblerait a priori le plus éloigné de la contestation de l’ordre : le droit constitutionnel. Pourtant, dès les premières manifestations de rue, la principale réclamation apparue de manière spontanée fut celle d’« assemblée constituante », l’autre étant la démission du président Sebastián Piñera.

Elle a été renforcée depuis, par la tenue, dès les jours suivants les premières mobilisations, de plusieurs forums sur la question, qui réunissent aussi bien des universitaires engagés sur la question que des acteurs issus de la contestation, notamment des jeunes.…  Seguir leyendo »