Catherine Tessier

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Abril de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Un robot dirigé à distance par un soldat américain, en Géorgie (Etats-Unis), en 2010. Photo Max Aguilera-Hellweg

Les «armes autonomes», quand ce ne sont pas les «robots tueurs», font l’objet, depuis environ trois ans, de nombreux articles de presse, lettres ouvertes et débats, dont on peut constater le caractère sensationnel et anxiogène des arguments avancés, ainsi que la quasi-absence d’explications et d’arguments scientifiques et techniques. Depuis 2014, le débat est engagé à l’ONU à Genève, dans le cadre de la convention sur certaines armes classiques, sur la question d’une interdiction ou d’un moratoire sur le développement de telles armes.

Le vocable de robot tueur suggère que le robot serait animé par l’intention de tuer, voire qu’il en serait conscient, ce qui n’a évidemment pas de sens pour une machine, quand bien même elle a été conçue et programmée pour détruire, neutraliser ou tuer : on ne parle pas de «missile tueur».…  Seguir leyendo »