Charles Heller

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Marzo de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Des migrants sur l'«Aquarius» avant leur arrivée au port de Messine (Sicile), le 14 mai 2018. Photo Louisa Gouliamaki. AFP

Le sommet du Conseil européen du 28 juin n’aura que confirmé ce que tous savaient déjà. Face à la montée des partis d’extrême droite et à la menace de désintégration d’une Union européenne (UE) incapable d’offrir un accueil solidaire aux migrants arrivés sur le sol européen, la seule solution envisageable semble être de les empêcher à tout prix de pouvoir y mettre pied en externalisant le contrôle des migrations. Malgré la documentation de nombreux cas de tortures parmi les migrants interceptés par les gardes-côtes libyens financés, équipés, et coordonnés par l’Italie et l’Union européenne, ce soutien a été réitéré. Des ONG, qui ont courageusement déployé leurs bateaux pour combler le vide mortel laissé par le retrait des secours étatiques, sont sommées de laisser les Libyens faire le sale boulot, criminalisées, et interdites d’accès aux ports italiens.…  Seguir leyendo »

Depuis le début de la «crise migratoire» en Méditerranée, les médias internationaux sont submergés d’images d’embarcations surchargées qui franchissent les frontières maritimes de l’Union européenne. Essentiellement prises par des gardes-frontières ou gardes-côtes ainsi que par des journalistes embarqués, ces images circulent indéfiniment, si bien qu’il n’y a souvent plus la moindre référence au contexte dans lequel elles ont été prises. Elles deviennent des «images flottantes», ainsi que les qualifie Hito Steyerl, passant d’un article à l’autre, perpétuellement dispersées comme les migrants qu’elles montrent. Circulant à l’infini, elles renforcent l’impression d’une invasion que certains chercheurs ont déconstruite comme étant un mythe.

Mais les images des interceptions de migrants en mer s’inscrivent dans un régime d’(in)visibilité ambivalent opérant aux frontières maritimes de l’UE, qui dissimule autant qu’il donne à voir.…  Seguir leyendo »