Charles Wyplosz

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Abril de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

L’ECU sera une monnaie forte, parce que le taux d’inflation sera l’un des plus faibles au monde, et parce que la constitution de la future Banque centrale européenne (BCE), adoptée à Maastricht, ressemble à s’y méprendre à celle de la Bundesbank, la banque centrale allemande. De par ses statuts, la BCE aura pour mission pratiquement unique d’assurer la stabilité des prix.

Elle sera formellement indépendante du pouvoir politique. En fait, elle sera d’autant plus puissante qu’elle aura l’avantage d’étendre le champ de sa juridiction à l’ensemble de l’union, face à douze « petits » gouvernements et à une Commission de Bruxelles aux pouvoirs relativement squelettiques.…  Seguir leyendo »

Nous l’avons vite oublié, mais en 1992, cela faisait des décennies que l’inflation pointait en tête des inquiétudes des Français. Arrimé au mark allemand, le franc essayait de secouer son statut de monnaie faible dans un effort trop mesuré pour éviter, un an plus tard, une énième crise spéculative. La monnaie unique, c’était la fin promise de cette malédiction, et ça a marché. Le traité de Maastricht est un succès historique. L’euro existe ; c’est une monnaie stable qui sert chaque jour 340 millions de personnes dans 19 pays. On ne parle plus de crise des changes ni d’inflation.

Mais ce n’est pas un succès complet.…  Seguir leyendo »

La Chine s’est engagée à rendre le renmimbi entièrement convertible d’ici octobre 2016. © Keystone / CHRISTIAN BEUTLER

L’inclusion de la monnaie chinoise dans le panier de monnaie que constituent les Droits de Tirage Spéciaux (DTS) du FMI a été largement interprétée comme une consécration de la puissance économique de la Chine. C’est exact, mais cela reste très symbolique et cela cache une réalité mal connue.

Pour commencer, peu de gens savent ce que sont les DTS, et ils n’ont pas vraiment à le savoir. Formellement, les DTS sont l’unité de compte utilisée par le FMI pour toutes ses opérations. Lors de leur création en 1969, l’idée était de se passer du dollar. On a alors constitué un panier de 15 monnaies, ramené à 5 devises en 1981, puis à 4 devises lors de la création de l’euro en 1999.…  Seguir leyendo »

Au nord-est de la Chine, où la pollution due au charbon a atteint des pics inégalés. © Keystone / ALLEN MEI

Voici venir la 21e des grandes réunions mondiales sur le changement climatique, la COP21, qui se tiendra à Paris à la fin du mois. Le grand mérite de ces réunions est d’avoir réussi à convaincre l’opinion publique mondiale de la réalité du changement climatique et des enjeux pour en limiter les causes.

Si l’on se rappelle le scepticisme qui régnait il y a vingt ans, le succès est immense. Les gouvernements ne peuvent plus se cacher derrière des débats scientifiques plus ou moins honnêtes pour nier le phénomène. Ils ne peuvent pas non plus jouer à demander que ce soit aux autres de faire des efforts.…  Seguir leyendo »

Le prix Nobel d’économie a été attribué cette année à Angus Deaton, un Britannique qui a fait l’essentiel de sa carrière à l’Université Princeton aux Etats-Unis. Dans la profession, il est connu pour ses travaux sur la consommation des ménages, ce qui lui a valu sa récompense. Mais après l’annonce du prix, c’est une autre partie de ses travaux, l’aide au développement, qui a été mise en exergue. C’est un sujet plus concret, sur lequel il a pris une position en pointe et dont il parle volontiers car c’est l’objet de son travail à présent. De la consommation, il est passé aux dépenses de santé, puis à l’offre de soins.…  Seguir leyendo »

A écouter les dirigeants européens, la Grèce est une cause perdue. Les gouvernements grecs qui se sont succédé avant la crise ont creusé des déficits publics abyssaux. Ils ont tripatouillé les chiffres, d’abord pour être admis dans la zone euro, puis pour cacher leurs méfaits. Comme un pays en développement, la Grèce ne peut qu’exporter ses richesses naturelles (le soleil et la mer bleue, les antiquités héritées de leur lointain passé, les olives qui poussent toutes seules). Ils ont laissé exploser leurs salaires et fait enfler une administration pléthorique qui casse toute velléité entrepreneuriale. Ils partent à la retraite dans la primeur de l’âge et reçoivent alors des treizième et quatorzième mois.…  Seguir leyendo »

La rápida depreciación del rublo, pese a una subida espectacular –y aparentemente desesperada– de los tipos de interés a las tantas de la noche por el Banco Central de Rusia (BCR) en el mes pasado, ha hecho reaparecer el espectro del colapso económico de Rusia en 1998. De hecho, Occidente ha procurado animar al espectro en su actual confrontación con el Presidente de Rusia, Vladimir Putin, pero, aunque no cabe duda de que la economía rusa tiene problemas, no es probable un hundimiento.

El petróleo y el gas representan más del 60 por ciento de las exportaciones de Rusia; gran parte del resto corresponde a otros productos básicos primarios.…  Seguir leyendo »

La BCE vient de baisser ses taux. Mais le mouvement est modeste et les marges de manœuvre quasi inexistantes. Maintenant que la récession est installée en Europe, la BCE doit aller plus loin, bien plus loin.

L’action de la BCE est intervenue après que ses propres prévisions ont confirmé que la reprise n’était pas pour demain. Comment espérer autre chose alors que l’application stricte du funeste Pacte de Stabilité exige de la plupart des gouvernements de la zone euro la poursuite autodestructrice de politiques budgétaires d’austérité? Tous les espoirs portaient sur des exportations dynamiques, mais vers quels pays? Pas vers les autres pays européens en récession.…  Seguir leyendo »

Cela fait presque deux ans que l’on sait que Chypre se trouve dans une situation intenable. Malgré cela, la mise en œuvre du plan de sauvetage a été marquée par un extraordinaire degré d’improvisation. Les premières décisions ont été si manifestement inappropriées qu’il fallut immédiatement reprendre les discussions. Au passage, la crédibilité de la zone euro, déjà mal en point après tant d’erreurs précédentes, a encore baissé, au point que la survie de l’euro devient de plus en plus menacée.

Les banques chypriotes ont subi de lourdes pertes parce qu’elles avaient beaucoup prêté à la Grèce, à son gouvernement et à ses banques.…  Seguir leyendo »

2010 a été une année terrible pour l’Europe. Il y a un an exactement, on avait de bonnes raisons de s’inquiéter de la Grèce et de ce que signifierait pour la zone euro une crise de sa dette publique. Pourtant, personne n’attendait réellement la fin d’année que nous avons connue. On pouvait envisager une contagion de la crise à d’autres pays de la zone euro dans des situations budgétaires difficiles, mais la vraie surprise a été sa mauvaise gestion. Aujourd’hui, l’architecture de la zone euro est en ruine. Les nombreux plans qui ont été avancés, annoncés sans avoir été élaborés soigneusement, se sont effondrés l’un après l’autre, et la fin n’est pas en vue.…  Seguir leyendo »

Depuis très longtemps les économistes ont reconnu que le marché du travail n’est pas un marché comme les autres. Ce qui s’y vend est quelque chose de très spécial: le temps et l’effort d’individus qui pensent. Expliciter précisément comment cet aspect peut être pris en compte demandait une bonne dose d’imagination. C’est ce qu’ont fait Peter Diamond, Dale Mortensen et Chris Pissarides.

Peter Diamond a été l’un des premiers à s’intéresser à un phénomène très général. La fable des marchés dits parfaits, ceux où demande et offre sont confrontées de manière automatique, a toujours été perçue comme une simplification commode mais largement irréaliste.…  Seguir leyendo »

En mettant 750 milliards d’euros sur la table, les autorités européennes ont montré qu’elles ont enfin pris la mesure des enjeux qui mobilisent les marchés financiers. Le seul problème est que l’argent n’est pas vraiment là. L’idée est qu’il n’a pas besoin d’être là puisqu’il s’agit de garanties, pas de prêts. L’Union européenne va simplement se porter garante des dettes publiques espagnole ou portugaise. Il ne faudra lever des fonds que si les gouvernements espagnol ou portugais font défaut, ce qu’ils n’ont aucune raison de faire si les marchés continuent à leur prêter de l’argent, ce que les marchés n’ont aucune raison de ne pas faire si les dettes sont garanties.…  Seguir leyendo »

Après la Grèce, le Portugal. Après le Portugal, l’Espagne. Après l’Espagne l’Italie? Le jeu de massacre semble devoir se prolonger. Faut-il donc craindre pour l’euro? Pas forcément: le Traité européen a prévu la situation dans laquelle nous nous trouvons et préconise la bonne solution. A Maastricht, le choix était entre une union monétaire imparfaite et pas d’union du tout. C’est très clairement le premier choix qui a été fait. Quelles en sont les conséquences?

La plus importante est celle qui est apparue au grand jour. Chaque pays étant souverain, la politique budgétaire est de sa responsabilité pleine et entière. Si un pays choisit l’indiscipline budgétaire, il se trouvera fatalement avec une dette trop lourde pour être assumée.…  Seguir leyendo »

Dans les années 1980, c’était dans l’air du temps de déréglementer les marchés, y compris les marchés financiers et les banques. Les résultats sont là et il n’y a plus grand monde pour nier que la réglementation bancaire doit être profondément repensée. Oui, mais comment? En la matière, les détails comptent énormément, et les détails deviennent vite horriblement compliqués. Le risque est considérable que le résultat sera décevant et mal ficelé. La Suisse a pris une longueur d’avance, mais rien n’est gagné.

Un bon exemple des dangers de la réforme en discussion est la question des bonus. Les grandes banques internationales ont engrangé des profits fabuleux, en partie redistribués sous formes de bonus extravagants, puis les contribuables ont été appelés à la rescousse quand les pertes sont devenues gigantesques.…  Seguir leyendo »