Christophe Jaffrelot

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Marzo de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Parti de l'homme ordinaire

Les élections indiennes ont été marquées par l’apparition d’un nouvel acteur, l’Aam Aadmi Party (AAP, Parti de l’homme ordinaire), dont l’ascension est spectaculaire. Cette formation, créée en novembre 2012, s’est en effet imposée au centre du jeu politique en quelques mois seulement. AAP a même réussi à prendre la tête du gouvernement de l’Etat de New Delhi en décembre 2013 alors qu’il n’avait encore jamais disputé d’élection.

Ce parti est le fruit d’un mouvement de société. Son leader, Arvind Kejriwal, était le bras droit du vétéran gandhien Anna Hazare, qui a animé les grandes manifestations anticorruption de 2011. Il a aussi profité de la mobilisation contre le viol et le meurtre d’une jeune étudiante à New Delhi en 2012.…  Seguir leyendo »

Contrairement à la plupart des pays d’Asie du Sud, l’Inde moderne a toujours été officiellement «séculariste», un mot que le pays a inscrit dans sa Constitution en 1976. Le sécularisme, ici, n’est pas la laïcité à la française, qui exige une nette séparation entre la religion et l’Etat. Le sécularisme indien ne nécessite pas l’exclusion de la religion de l’espace public. Au contraire, il implique la reconnaissance de toutes les religions par l’Etat. Cette philosophie inclusive trouve son expression dans un article de la Constitution qui stipule que toutes les communautés religieuses sont autorisées à créer des établissements scolaires pouvant prétendre à des subventions de l’Etat.…  Seguir leyendo »