Constantin Yanicostas

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Marzo de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Photo datant du 27 juillet 1995 de deux souris devenues obèses : celle de droite a reçu une injection de Leptine, une hormone qui brûle les graisses. Photo Jon Levy. AFP

Jusqu’au début des années 80, par fidélité à la pensée d’Aristote, de Descartes et des positivistes, les animaux étaient exclus du domaine de l’éthique. Ils n’étaient que des «machines biologiques» mues par des instincts innés et dépourvues de toute sensibilité – de toute âme, diraient certains. Il était donc parfaitement légitime de les utiliser comme des «tubes à essai vivants» pour la recherche scientifique, surtout si celle-ci devait conduire à des améliorations de nos conditions de vie, à nous les humains. Ainsi, Claude Bernard, le père de la physiologie et de la médecine expérimentale, affirmait en 1865 : «A-t-on le droit de faire des expériences et des vivisections sur les animaux ?…  Seguir leyendo »