Didier Reynders

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

L’une des nouveautés introduites par le traité est que, lorsque les Etats membres désigneront le prochain président de la Commission européenne, ils devront, pour la première fois, «tenir compte du résultat des élections au Parlement européen». La nomination de ce candidat devra être approuvée par le nouveau Parlement : le président de la Commission est, aux termes mêmes du traité, «élu» par le Parlement. Cela signifie que les électeurs ont un véritable droit de regard en ce qui concerne la personnalité qui sera placée à la tête de la Commission européenne.

Il s’agit, là, d’un changement significatif d’un point de vue symbolique puisqu’il développe l’idée, selon laquelle, les élections européennes ont vocation à influencer la présidence de la Commission.…  Seguir leyendo »