Dionysios Dervis-Bournias

Este archivo solo abarca los artículos del autor incorporados a este sitio a partir del 1 de noviembre de 2006. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Vingt-quatre heures avant sa visite d’Etat à Athènes en décembre 2017, M. Erdogan avait proposé de réviser le traité de Lausanne sur le tracé de la frontière gréco-turque avec cet argument novateur : «Comment des îles en mer Egée pourraient-elles être grecques alors que la Turquie est à portée de voix ?»

Depuis ce mardi 11 août une dizaine de navires militaires turcs qui accompagnent Oruc Reis, navire de recherche, sillonnent les eaux du plateau continental grec, européen donc, en mer Egée. Pour ne rien gâcher à la verve géopoétique du président turc, c’est l’équivalent d’un voisin bruyant, ayant officiellement demandé d’occuper une bonne partie de votre appartement sous prétexte que sa voix porte loin et qui dorénavant fait des rondes, arme à la main, sur votre trottoir en frôlant la porte d’entrée.…  Seguir leyendo »

La Turquie vient de mettre à prix la tête de huit hommes que la Cour suprême grecque a déclarés innocents : sommes-nous dans un mauvais western ? Le Premier ministre grec venait à peine de poser le pied sur le sol turc pour une visite officielle qu’Ankara annonçait avoir mis à prix (700 000 euros pièce) la tête de huit officiers turcs réfugiés en Grèce après le coup d’Etat avorté de juillet 2016.

S’agit-il de putschistes, comme le prétend depuis trois ans Tayyip Erdogan ? «Les autorités turques n’ont fourni aucun élément crédible dans ce sens», a tranché la Cour suprême grecque après une odyssée judiciaire au terme de laquelle les officiers ont été non seulement lavés de toute accusation mais se sont vus accorder l’asile politique en raison des risques pour leur vie qu’aurait représenté une extradition.…  Seguir leyendo »

Un an à peine après l’arrestation de notre compatriote Mathias Depardon, placé à l’isolement pendant des semaines et qui n’a dû sa libération qu’à l’intervention personnelle d’Emmanuel Macron, la liste des arrestations arbitraires de citoyens européens par le régime d’Ankara ne cesse de s’allonger. A la vingtaine de citoyens allemands, français, finlandais et suédois interpellés dernièrement (FDD Report, juin 2018) sont venus s’ajouter deux Grecs, le lieutenant Angelos Mitretodis et le sergent Dimitris Kouklatzis, âgés respectivement de 25 et 27 ans, arrêtés le 1er mars au cours d’une patrouille de routine.

Jusqu’ici, dans ce genre de situation, quand des patrouilles turques et grecques tombaient nez à nez dans cette région frontalière où il peut être difficile de s’orienter par temps de brouillard, cela restait un non-événement, et les choses se réglaient courtoisement par un échange de cigarettes et de plaisanteries, suivi d’un rappel à l’ordre.…  Seguir leyendo »