El Mouhoub Mouhoud

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Marzo de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Le commerce mondial n’a pas retrouvé son dynamisme des années qui ont précédé la crise de 2008. Alors qu’avant 2010 il croissait presque deux fois plus vite que la production mondiale, il n’évolue plus depuis qu’au même rythme que celle-ci. Cet essoufflement semble structurel, et pas seulement conjoncturel. Le recul très significatif de la part des produits assemblés en Chine dans le total des exportations de ce pays et le basculement de son économie vers l’intérieur est le premier facteur. Le deuxième facteur important serait le rétrécissement des chaînes de valeur mondiales, donnant lieu à une baisse des échanges de biens intermédiaires ou de pièces détachées au profit de relocalisations.…  Seguir leyendo »

Le soulèvement algérien, depuis le 22 février, dépasse le cadre des contestations qui se sont succédé en Algérie depuis les émeutes de la faim de 1988, les révoltes de Kabylie de 2001 jusqu’aux récentes protestations du sud de l’Algérie en 2016 contre l’exploitation du gaz de schiste. Plusieurs vagues d’enquêtes d’opinion produites par Arab Barometer, un centre de recherche qui se définit comme non partisan et regroupe plusieurs universités américaines et groupes de chercheurs régionaux, permettent d’expliquer de manière précise les sources du soulèvement et montrent qu’il s’apparente aux révoltes politiques des « printemps arabes » de 2011.

Ces enquêtes révèlent, dès 2016, une évolution très nette de l’opinion en faveur d’un soulèvement populaire.…  Seguir leyendo »

Ces dernières années, le débat sur l’immigration a perdu toute rationalité et objectivité au profit d’une instrumentalisation, voire d’une diabolisation de l’immigration et de ses effets économiques, sociaux ou culturels. Les gouvernements se sont résignés à en faire un sujet tabou. Il est devenu difficile d’avoir un débat serein sur les chiffres réels (la France est l’un des derniers pays d’accueil de l’Organisation de coopération et de développement économiques – OCDE –, avec 180 000 migrants entrants et 100 000 sortants par an), comme sur la réalité des effets économiques des migrations, pourtant mis en lumière par les résultats de l’évaluation quantitative de plus en plus fine proposée par les économistes.…  Seguir leyendo »