Emmanuel Buisson-Fenet

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Benoît Hamon a fait une campagne de la primaire à gauche audacieuse, il a réussi à incarner le renouvellement des idées en imposant la question du revenu universel dans une version très ambitieuse, dont le financement reste encore largement inconnu.

La seule proposition précise serait une « taxe sur les robots », destinée à contribuer au financement de la protection sociale. Selon Hamon, cette taxe permettrait de mettre à contribution les entreprises qui remplacent les hommes par des machines, et dont « la richesse créée bénéficie essentiellement aux actionnaires ».

Du point de vue économique, on peut difficilement imaginer pire idée qu’une taxe sur les robots.…  Seguir leyendo »