Eric Hoesli

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Si la paix a encore une chance, c’est maintenant. Depuis quelques jours, les protagonistes du conflit ukrainien ont tous pris conscience de la gravité du moment et des choix qui doivent être faits. Plus personne en effet ne peut miser sur un statu quo plus ou moins durable dont il pourrait cyniquement se satisfaire. Si rien ne vient mettre un terme aux combats, tout indique que l’engrenage sera alors inévitable: offensive ­séparatiste, réarmement de l’Ukraine par les Etats-Unis suivi presque certainement d’un engagement accru de la Russie. Un cauchemar pour l’Ukraine tout entière et une guerre déclarée en Europe. Pire qu’une impasse, un coupe-gorge.…  Seguir leyendo »

Ce n’est pas la guerre, mais c’est déjà une défaite. Une défaite de l’Ukraine qui, croyant chasser l’arbitraire et l’injustice, se retrouve exsangue, déchirée, désemparée et menacée d’amputation. Une défaite de l’Union européenne qui, par son égarement durant la crise et son inconsistance ensuite, a quitté sa vocation pacificatrice pour devenir belligérante. Une défaite de la Russie, qui n’a plus rien à offrir à ses voisins que menace et intervention militaire. Une défaite du bon sens et de l’intelligence en somme, puisque, comme le déplore Henry Kissinger lui-même, tout paraissait si prévisible à qui a pour l’histoire de cette région la moindre considération.…  Seguir leyendo »

Le destin de l’Ukraine est-il européen? Sans aucun doute. L’Ukraine fait-elle partie intégrante du monde russe? Ce n’en est pas moins certain. Et pourtant, depuis son indépendance en 1991, tout se passe comme si la jeune mais grande nation (46 millions d’habitants) était sans cesse contrainte de choisir son camp.

C’est que, si l’Ukraine est l’un des Etats les plus peuplés de notre continent, elle en est aussi l’un des plus divisés et des plus vulnérables. Schématiquement, sa population se divise en trois parts presque égales: L’est industriel et minier ainsi que la Crimée et la région d’Odessa au sud sont habités principalement de Russes de souche et de russophones, naturellement attachés à la grande Russie voisine, dont aucune frontière ne les a séparés pendant longtemps.…  Seguir leyendo »