François Burgat

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Le marché déserté de la ville de Saraqib, dans la province d’Idlib, après un raid aérien, le 29 janvier. Photo Omar Haj Kadour. AFP

A Idlib, ce n’est pas le dernier acte de la crise syrienne qui est sur le point de se jouer mais le dernier acte du premier volet seulement de cette tragédie. Telle que l’a préfigurée la «libération» d’Alep, sur le modèle de celle de Mossoul, les «victoires», Raqqa d’abord, la Ghouta et Deraa ensuite, se sont effectivement enchaînées. Et certains observateurs pressés veulent y lire la «fin» de la crise syrienne. Idlib était resté en suspens, en partie protégée par la proximité de la Turquie. Enfermée aux yeux des Occidentaux entre les amalgames de la pensée sectaire, de droite comme de gauche («ils sont trop musulmans pour être honnêtes»), et ceux de la paresse intellectuelle «mélenchoniste» (la révolution syrienne n’est «qu’une guerre pour les ressources»), l’opposition syrienne s’est trouvée à des degrés divers désavouée par la planète entière.…  Seguir leyendo »

Au Yémen, l’un des pays les plus pauvres de la planète, femmes, enfants et vieillards paient, par dizaines de milliers, depuis plus de deux ans un prix humain terrible pour des fautes qu’ils n’ont pas commises. Ils meurent sous les bombes d’un des pays les plus riches au monde, l’Arabie Saoudite. Depuis le 6 novembre et jusqu’à lundi, ses dirigeants ont verrouillé ports et aéroports yéménites, imposant notamment un embargo total sur les carburants. Une telle décision était censée punir le fait qu’aux milliers de bombes et missiles saoudiens aurait répondu un tir yéménite qui s’était approché de Riyad. Le drame se joue au service d’un agenda saoudien aussi brouillon qu’irresponsable.…  Seguir leyendo »

Deux types de réponses aux attentats terroristes ont vocation à en faire évoluer la fréquence : la panoplie des mesures sécuritaires et répressives d’une part, le traitement de fond de la fracture qui nous sépare de leurs auteurs d’autre part. La réponse sécuritaire est celle dont l’impact est le plus immédiatement mesurable. Ecoutes, arrestations préventives et même exécutions sommaires sous les bombes préviennent bon nombre d’entreprises terroristes, au point que le «succès» de celles-ci relève aujourd’hui d’un véritable défi. La réponse sécuritaire a toutefois des limites. La première tient aux efforts des terroristes pour réduire la visibilité de leurs préparatifs (individualisation croissante et recours à des technologies «civiles») et donc la possibilité d’anticiper leurs attaques.…  Seguir leyendo »

En Syrie, quelle que soit la teneur de l’actualité des jours prochains, une page de notre histoire contemporaine, aussi noire qu’importante, est en train de se tourner. Ce ne sont point les Russes qui vont quitter Alep mais bien ses habitants les plus légitimes. Car cette fausse « victoire » est celle d’une minorité politique déchue, très artificiellement perfusée par une double ingérence étatique, sur une majorité abandonnée de tous.

Ce faux triomphe n’est pas celui d’une partie de la société syrienne sur une autre. Seule l’a rendu possible la conjonction de la passivité irresponsable des Occidentaux face à une intervention étrangère directe – iranienne et plus largement chiite puis russe – hors de proportion avec celles des soutiens, arabes ou autres, de l’opposition.…  Seguir leyendo »