François Grin

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Deux certitudes ressortent du tohu-bohu qui fait suite à la votation du 29 novembre 2009 où 57,5% des votants ont choisi d’inscrire dans la Constitution fédérale l’interdiction de la construction de nouveaux minarets.

Première certitude: il ne fait guère de doute qu’objectivement, la Suisse vient là d’inscrire le plus spectaculaire des autogoals: grave détérioration d’image internationale, risques de représailles en tout genre, incohérence par rapport à un ensemble d’idéaux fondateurs. […]

Une deuxième certitude, cependant, émerge peu à peu: c’est la grande difficulté de la plupart des commentateurs à rendre compte du phénomène et à l’analyser clairement. D’un côté s’exprime un populisme épais qui aime à fustiger la cécité d’élites incapables d’entendre les inquiétudes du «peuple»; de l’autre, une gauche qui, très sûre de sa supériorité morale, n’a pas de mots assez durs pour dénoncer pêle-mêle le racisme, l’égoïsme et l’intolérance des Suisses – tout juste si l’on daigne se souvenir qu’après tout, plus de 40% des votants, donc pas très loin de la moitié, a rejeté cette initiative.…  Seguir leyendo »