François Heisbourg

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

En ordonnant le bombardement d’une base aérienne du régime syrien, Donald Trump est devenu, dans la nuit du 6 au 7 avril, le président des Etats-Unis, agissant en tant que chef des armées américaines. La façon dont a été décidée cette frappe et la manière dont seront gérées ses suites imprimeront leurs marques sur la durée de son mandat.

Certains commentaires pointent la contradiction existant entre cette intervention et les propos de campagne de Trump condamnant les aventures militaires au Moyen Orient en dehors de la lutte contre l’organisation Etat islamique (EI). Ces commentaires ne sont pas faux, ils sont simplement hors sujet.…  Seguir leyendo »

Après New York, Madrid, Bombay, Londres, Moscou, Ankara, Tel Aviv et quelques autres, Paris rejoint la triste liste des grandes villes victimes du terrorisme de destruction de masse d’inspiration djihadiste. Notre premier devoir est certes de pleurer nos morts et de venger les victimes de cette nuit sanglante du vendredi 13 novembre. Ce malheur ne nous est cependant pas propre comme nous le rappelle la liste des métropoles déjà frappées : elle nous rappelle que d’autres ont déjà eu à gérer ce type de situation, chaque ville et chaque pays à sa façon. L’énumération nous interpelle aussi à un autre niveau, à savoir que le succès ou l’échec des terroristes dépend moins du nombre des vies effacées que de la manière dont réagit la société ainsi frappée.…  Seguir leyendo »

Près d’un an après la chute du président Yanoukovitch en Ukraine, la situation est sombre. L’annexion de la Crimée dans un remake presque parfait de l’Anschluss de l’Autriche par l’Allemagne en 1938 ramène le continent européen à l’instabilité des temps anciens.

Cette analogie avec l’Allemagne d’hier ne trahit pas la faillite intellectuelle d’un analyste occidental : les travaux du très Poutinien et intellectuellement sérieux Serguei Karaganov mettent eux aussi en parallèle la Russie d’aujourd’hui et l’Allemagne d’hier, chacune censément confrontée à son « Versailles ».

Le président Poutine agit comme le chef d’un Etat révisionniste, décidé à s’affranchir des règles auxquelles avait librement souscrit Moscou il y a un quart de siècle.…  Seguir leyendo »

François Hollande, the first French president to pay a state visit to the United States since 1996, is seemingly a man of paradox. Before the 2012 elections, he was taunted by political rivals as “flanby” (a custardlike dessert) or “capitaine de pédalo” (paddle boat captain) — hardly epithets befitting a would-be commander in chief. Yet, within his first 20 months in office, the Socialist Party’s successor to President Nicolas Sarkozy has ordered his country’s troops into two African conflicts, in Mali and the Central African Republic, and came within hours of unleashing cruise missiles against Syria.

There is a certain irony, then, that this avowedly interventionist French president is meeting an American president who has been chiefly preoccupied with the task of disengaging his country from two wearying and costly military entanglements.…  Seguir leyendo »

On Jan. 11, French military forces entered Mali, taking and inflicting casualties in a war as sudden as it is important.

Even at this early stage, broadly applicable lessons can be drawn from the conflict. Although the future course of the fighting is laden with risks, skillful diplomacy can turn it into a major opportunity in the struggle against international terrorism.

The French intervention was prompted by the combined offensive towards Bamako, the capital of Mali, of the three jihadi organizations which seized control of the northern half of the country last year. This unforeseen attack prompted the president of Mali to ask France for immediate help.…  Seguir leyendo »

Ceux qui ont eu à analyser pendant les années 1980 le déclin puis la chute de l’empire soviétique ne peuvent qu’être frappés par certaines analogies avec la situation qui prévaut dans l’Union européenne. L’affirmation pourra surprendre, d’autant que la fin de l’empire soviétique fut vécue comme une libération, à l’inverse des sentiments qui accompagneraient la dissolution de notre Union.

Cependant, les processus de la déliquescence sont comparables. Dans les deux cas, nous assistons à la perte de vitalité économique, avec la même érosion de la croissance, malgré les différences entre les systèmes économiques en cause. Surtout, nous constatons la difficulté de la gestion des contradictions inhérentes aux projets idéologiques et politiques en présence.…  Seguir leyendo »

Compared to the West’s military interventions in the Gulf, Afghanistan or the Balkans, the war in Libya was a modest affair, with the engagement of about 100 combat aircraft and a baker’s dozen of attack helicopters.

Yet this small and successful war will have major strategic consequences for both NATO and the European Union, as a result of President Barack Obama’s decision to “lead from behind,” and Chancellor Angela Merkel’s refusal to get involved.

After the first days of the conflict, Obama signaled that U.S. strike aircraft would no longer be put in the firing line, and that the United States would not lead the coalition’s operations.…  Seguir leyendo »

Notre pays est placé, par les événements comme par ses choix propres, devant un exercice délicat, qui consiste à gérer l’urgence du moment – la guerre en Libye – sans perdre de vue l’essentiel : le devenir du réveil arabe et des relations futures entre l’Europe et le monde arabe, tout en sachant que les deux sujets sont étroitement corrélés.

S’agissant de la Libye, l’expression de guerre peut surprendre : mais il n’y a pas d’autre mot pour décrire honnêtement le recours à la force létale contre un gouvernement qui est (à juste titre) traité en ennemi. Les frappes militaires ont, dans un premier temps, un impact positif et mesurable, empêchant le massacre promis à la population de Benghazi par le colonel Kadhafi : éviter une répétition de la tuerie de Srebrenica, ce n’est pas rien.…  Seguir leyendo »