Frédéric Heurtebisze

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Trois semaines après le scrutin, la victoire de M. Trump à l’élection présidentielle américaine demeure aussi navrante que cruelle : navrante sur le fond, en ce qu’elle consacre la victoire de l’instinct sur la raison. Navrante sur la forme, car la vulgarité et l’outrance l’ont emporté sur la civilité. Mais aussi cruelle, parce qu’elle ouvre les portes de la Maison Blanche à un candidat assez nettement devancé par sa rivale en nombre de voix.

En effet, bien que Hillary Clinton ait totalisé plus de 2 millions de suffrages de plus que son adversaire, soit 1,6 % des voix, ce dernier a largement remporté l’élection en nombre de grands électeurs (306 contre 232).…  Seguir leyendo »