Guillaume Monod

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Faire le djihad est tenu pour un engagement radical en religion et en politique. Paradoxalement, les proches de ces jeunes constatent qu’« ils ne faisaient pas toujours la prière », « ne s’intéressaient pas à la politique ». Bachir, incarcéré à 17 ans, projetait de tuer son oncle qui le maltraitait, puis de rejoindre l’organisation Etat islamique et refaire sa vie « dans une zone qui n’est pas en guerre ». A ma remarque que l’islam interdit le meurtre, il me répond que c’est autorisé car « le vrai Coran, c’est celui de la Syrie, pas celui de la France ».…  Seguir leyendo »