Hugo Micheron

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de enero de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

A en croire certaines opinions parues dans la presse, le tueur présumé du marché de Noël à Strasbourg n’aurait rien à voir avec l’islam. «Chérif Chekatt ou le faux jihadiste», écrivait le sociologue Farhad Khosrokhavar dans les pages Débats du Monde. Dans la même rubrique, le sociologue de l’université Paris-XIII Daniel Verba surenchérissait dans cette rengaine dénégationniste: «Il n’y a en quelque sorte que de faux jihadistes» (15 et 18 décembre 2018). Selon eux, le crime aurait été commis «par désespoir», dû à la «souffrance psycho-affective» d’un «jeune de banlieue» faisant partie des populations «racisées» – ce dernier terme relevant du lexique militant du Parti des Indigènes de la République, soudain hissé par certains universitaires à la dignité de concept des sciences sociales.…  Seguir leyendo »

Le prochain Abou Bakr Al-Baghdadi pourrait-il, demain, être né français, néerlandais ou allemand ? La question se pose au vu des évolutions du phénomène djihadiste européen.

Avant une échéance électorale cruciale, et après un mandat présidentiel marqué par quatorze attentats en deux ans, le débat public oscille entre occultation généralisée et hystérisation grossière des enjeux liés au djihadisme.

A en croire certains, les attentats en France sont la manifestation d’une pathologie transitoire. Dix mois après l’égorgement du père Hamel en plein office religieux, la vie doit reprendre son cours. La tentative déjouée au Louvre, le démantèlement d’une cellule à Montpellier ?…  Seguir leyendo »

Des pays du Golfe, on ne voit en ce début d'année que le Qatar et ses nouvelles vitrines françaises : le récent rachat du Paris-Saint-Germain et les investissements dans les banlieues.

Pourtant à Bahreïn, deux ans après l'écrasement de la révolution par les chars saoudiens, les manifestations en faveur de la démocratie continuent. Par-delà le débat créé par les placements qataris, les tensions dont Bahreïn est l'épicentre sont révélatrices d'un séisme en devenir. La capacité des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG : Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes uni, Koweït, Oman, Qatar) à poursuivre durablement leur expansion internationale est incertaine.…  Seguir leyendo »