Ibrahim Yahaya Ibrahim

Este archivo solo abarca los artículos del autor incorporados a este sitio a partir del 1 de noviembre de 2006. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

A screenshot of Abou Walid Al Sahraoui speaking in photograph from an undated propaganda aired by France24 television.

Who was Adnan Abu Walid al-Sahraoui?

Adnan Abu Walid al-Sahraoui was the nom de guerre of a prominent jihadist leader in the Sahel, Lehbib Ould Ali Ould Said Ould Yumani, who was born in 1973 in Laâyoune, Western Sahara. He spent part of his youth in Algeria, notably in the Tindouf refugee camps and at the University of Constantine, where he studied the social sciences. He was also reportedly a member of the Polisario Front, the political paramilitary movement that campaigns for Western Sahara’s independence, before joining jihadist insurgents in northern Mali around 2010.

As a high-ranking member of the Movement for Unity and Jihad in West Africa (MUJAO), in 2012 he took part in the conquest of vast territories in northern Mali, including several major towns, in particular Gao, where he was among the most important leaders during the city’s occupation.…  Seguir leyendo »

A screenshot of Abou Walid Al Sahraoui speaking in photograph from an undated propaganda aired by France24 television.

Qui était Adnan Abou Walid al-Sahraoui ?

Dirigeant jihadiste de premier plan au Sahel, Lehbib Ould Ali Ould Saïd Ould Joumani, qui avait pour nom de guerre Adnan Abou Walid al-Sahraoui, est né en 1973 à Laâyoune au Sahara occidental. Il a passé une partie de sa jeunesse en Algérie, notamment dans les camps de réfugiés de Tindouf et à l’université de Constantine, où il a étudié les sciences sociales. Il aurait été aussi membre du Front Polisario, le mouvement politico-militaire qui milite pour l’indépendance du Sahara occidental, avant de rejoindre le maquis jihadiste du nord du Mali vers 2010.

Cadre du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), il a participé, en 2012, à la conquête de vastes territoires du nord du Mali, dont plusieurs grandes villes, notamment Gao où il figurait parmi les dirigeants les plus importants de la ville lors de son occupation.…  Seguir leyendo »

Burkina Faso et Niger des élections à l’épreuve des insurrections

Dans quel contexte politique s’inscrivent ces élections?

Le Burkina Faso et le Niger, deux pays cruciaux pour la stabilité du Sahel central, se dirigent vers des élections présidentielles et législatives, respectivement les 22 novembre et 27 décembre 2020, alors que la sous-région traverse une période d’instabilité politique – marquée notamment par le coup d’État au Mali – et de violences insurrectionnelles. Si le vote devrait avoir lieu sans trop d’accrocs dans les capitales, il sera très certainement perturbé dans certaines zones rurales où la tenue des scrutins s’inscrit dans un contexte de tensions socioéconomiques et politiques et d’insécurité chronique. Les favoris des scrutins, le président burkinabè sortant Roch Marc Christian Kaboré et l’ancien ministre nigérien de l’Intérieur Bazoum Mohamed, semblent vouloir continuer à donner la priorité aux réponses sécuritaires.…  Seguir leyendo »