Jacky Mamou

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Le président sud-africain Jacob Zuma est dans la tourmente. Il a décidé de laisser filer Omar el Béchir, son homologue soudanais sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité et génocide commis sous ses ordres au Darfour. L’Afrique du Sud en tant qu’Etat parti de la CPI aurait dû procéder à son interpellation et le transférer à La Haye. Zuma s’est abrité derrière « l’immunité » des participants au XXVe sommet des chefs de gouvernements de l’Union africaine (UA) qui se tenait à Johannesburg. Cette décision est lourde de conséquences.

Et d’abord de mettre en échec la justice internationale qui a pourtant exercé de vives pressions pour que l’Afrique du Sud honore ses engagements.…  Seguir leyendo »