Jacob Rogozinski

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Etre radical, c’est lutter contre la souffrance sociale

Qu’est-ce qui peut amener de jeunes Européens à massacrer aveuglément d’autres jeunes Européens au nom du djihad ? Incapables d’expliquer de tels actes, certains dénient qu’ils aient le moindre sens : l’on aurait affaire à un comportement « nihiliste » qu’il serait vain de chercher à élucider. A moins que l’on ne se contente d’explications étroitement psychologiques : nous aurions seulement affaire à des malades, à des fous, semblables aux serial killers qui sévissent outre-Atlantique.

Pour rendre compte d’un phénomène que l’on ne comprend pas, on use et abuse du néologisme « radicalisation » invoqué comme un mantra, soit pour dénoncer cette « radicalisation de l’islam » qui définirait l’islamisme djihadiste, soit pour pointer une « islamisation de la radicalité » ; et l’on recherche désespérément des recettes qui permettraient de « déradicaliser » ces prétendus « radicaux ».…  Seguir leyendo »

Qu’est-ce qui peut amener de jeunes Français à massacrer d’autres Français au nom du djihad ? Incapables d’expliquer de tels actes, certains dénient qu’ils aient le moindre sens : l’on aurait affaire à un comportement « nihiliste » qu’il serait vain de chercher à élucider. A moins que l’on ne se contente d’explications psychologiques : les assassins de Charlie Hebdo, de l’Hyper Cacher ou du Bataclan seraient des malades et des fous, semblables aux tueurs en série qui sévissent outre-Atlantique. Pour rendre compte d’un phénomène que l’on ne comprend pas, l’on use et l’on abuse du néologisme « radicalisation », invoqué comme un mantra, soit pour dénoncer cette « radicalisation de l’islam » qui définirait l’islamisme djihadiste, soit pour pointer, comme le politologue Olivier Roy, une « islamisation de la radicalité » (Le Monde, 25 novembre 2015).…  Seguir leyendo »