Jacques Rupnik

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Septiembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Au Conseil européen du 18 octobre, la France vient, une fois de plus, de s’opposer à l’ouverture des négociations d’adhésion avec la Macédoine du Nord et l’Albanie. Une décision qui, en reniant la promesse de l’Union européenne (UE), va saper sa crédibilité et provoquer une onde de choc dans les Balkans, où le retour de la France depuis 2017 avait été perçu comme un signe positif pour la stabilité régionale. Et ce, alors que le gouvernement de Skopje [capitale de la République de Macédoine du Nord] venait de prendre des décisions politiques historiques dans une région fragile, avare de réconciliations.

En effet, lorsque la République de Macédoine devient indépendante avec l’éclatement de la Yougoslavie, en novembre 1991, la Grèce impose qu’elle soit reconnue comme « l’Ancienne République yougoslave de Macédoine » (ARYM), ce que l’UE accepte.…  Seguir leyendo »

Les élections européennes du 26 mai n’ont pas produit le tsunami national-populiste que certains annonçaient, mais elles installent ces forces montées en puissance au cours de la dernière décennie dans le paysage politique européen. Les pays d’Europe du Centre-Est accentuent cette tendance, mais les élections ont aussi révélé en Pologne, en Slovaquie ou en Roumanie une opposition libérale pro-européenne.

Le Fidesz de Viktor Orbán (52%) de même que le PiS de Kaczynski (45%), grands défenseurs de l’Europe chrétienne face aux invasions migratoires, sortent vainqueurs de l’épreuve européenne renforçant leur emprise à l’intérieur. C’est en partie aussi le cas à Prague pour Andrej Babis et son parti ANO («Oui»).…  Seguir leyendo »

L’éclatement de la Yougoslavie il y a un quart de siècle, resté synonyme de « balkanisation » et de conflits nationalistes, est depuis longtemps une source d’inspiration pour les dirigeants indépendantistes catalans. Inversement, la déclaration d’indépendance de la Catalogne suscite dans les Balkans des lectures contrastées, et réveille au passage des velléités chez des nationalistes insatisfaits de la carte de l’après-Yougoslavie.

Dès 1991, Jordi Pujol, l’ancien président de la Généralité de Catalogne (1980-2003) et figure historique du nationalisme catalan, avait trouvé dans l’éclatement simultané de la Yougoslavie et de l’Union soviétique l’annonce d’une nouvelle ère des nations. Si la Croatie avec ses quatre millions et demi d’habitants, l’Estonie avec son million et demi pouvaient devenir indépendantes, pourquoi pas la Catalogne qui en compte sept millions ?…  Seguir leyendo »

Vaclav Havel incarne aux yeux de ses concitoyens comme dans les perceptions internationales le philosophe roi, l’intellectuel dissident confronté à l’épreuve du pouvoir, entre la réinvention de la démocratie et celle d’un nouvel ordre européen. D’où la tendance à lire sa biographie comme l’illustration du dilemme classique dans la quête du bien commun entre la vita activa et la vita contemplativa, entre l’homme politique aux prises avec les contraintes et les apparences du pouvoir et l’intellectuel dont le rôle est précisément d’interpeller le pouvoir.

Une relecture de ses essais politiques permet pourtant de dissiper quelques malentendus et d’établir Vaclav Havel comme un penseur politique majeur du dernier demi-siècle.…  Seguir leyendo »

Le 20e anniversaire de 1989 semble marqué par la «confusion des sentiments». Il révèle aussi un contraste entre ce qui était jusqu’alors deux parties séparées du Vieux Continent. A l’Ouest, on commémore surtout la chute du mur de Berlin, symbole par excellence de la fin de la guerre froide. A l’Est, on commémore d’abord l’effondrement du communisme et de l’empire soviétique, aboutissement d’un processus que jalonnent les crises de Budapest en 1956, de Prague en 1968 etla naissance de Solidarnosc en 1980-1981.

L’ambivalence des commémorations tient en partie au décalage inévitable entre les espoirs nés dans l’euphorie de 1989, les difficultés d’une longue transition et les réalités plus prosaïques d’aujourd’hui.…  Seguir leyendo »