Jaran Ditapichai

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Une manifestante pour la démocratie le 27 janvier à Bangkok. Photo Athit Perawongmetha / REUTERS

Depuis le coup d’Etat de 2014, la junte militaire a installé en Thaïlande une dictature militaire. Personne n’a le droit de critiquer les actions de ce gouvernement militaire. La corruption au sein du régime s’est installée sans être poursuivie par la justice. Les lois établies par la junte ont pour objectif de légaliser la violence d’Etat et d’éradiquer toutes critiques envers le régime. L’article 44, par exemple, lui accorde les pleins pouvoirs en matière de sécurité nationale, pouvoir non soumis à contrôle judiciaire. L’article 116 du code pénal est également un outil politique utilisé pour emprisonner les adversaires au nom de la sédition.…  Seguir leyendo »