Jean-Charles Szurek

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Les 21 et 22 février se tenait, à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris), un colloque international consacré à la nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah, accompagné d’une conférence de l’historien américain d’origine polonaise Jan Gross au Collège de France. Quel ne fut pas l’étonnement de la très nombreuse assistance de voir une trentaine d’individus se réclamant de l’Eglise polonaise («Nous sommes catholiques ! Nous sommes polonais !») perturber le colloque en voulant imposer leur vision des relations judéo-polonaises pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils n’ont eu de cesse – certains étaient venus exprès de Pologne – de crier et d’interrompre les participants par des quolibets et insultes, les traitant de menteurs, tapant des mains de façon intempestive, exigeant de filmer les débats, y réussissant partiellement : des extraits du colloque ont été immédiatement mis en ligne avec des commentaires haineux.…  Seguir leyendo »

La publication, en 2000, d’un livre de l’universitaire américain Jan Gross consacré au massacre de la totalité de la population juive, sauf un survivant, par ses voisins polonais, dans une bourgade de l’est de la Pologne occupée, Jedwabne, le 10 juillet 1941, plongeant l’opinion dans la stupeur, allait rompre avec un demi-siècle d’occultations. Une Pologne victime et héroïque, frappée par les deux totalitarismes du XXe siècle, pouvait-elle avoir participé aux crimes commis par les nazis ?

Un débat national s’engagea, franc, ouvert. Soixante ans jour pour jour après le massacre, le 10 juillet 2001, le président de la république polonaise, Aleksander Kwasniewski, suivi des plus hautes autorités de l’Etat, se rendit à Jedwabne pour une cérémonie repentance, l’Eglise ayant fait de même de son côté.…  Seguir leyendo »