Jean-Pierre Chrétien

Este archivo solo abarca los artículos del autor incorporados a este sitio a partir el 1 de mayo de 2007. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Depuis un demi-siècle, les historiens et les anthropologues ont montré que «les ethnies ont une histoire», qu’elles se construisent, se déconstruisent et se recomposent. Le regard porté sur le continent est, peu à peu, sorti de l’âge de l’exotisme ethnographique. Les peuples de l’Afrique noire ont récupéré l’initiative sociale et politique que la colonisation leur avait déniée. Néanmoins, des années 60 aux années 90, des conflits sanglants ont mis en branle les appartenances à des identités du passé, dont les antagonismes apparaissaient comme incontournables. Que l’on pense au Soudan, au Nigeria, aux deux Congo, au Liberia, à l’Angola, à l’Ouganda, au Burundi… et au sommet de l’horreur atteint en 1994, au Rwanda, où la logique génocidaire a été rééditée au cœur de l’Afrique.…  Seguir leyendo »

En dépit de l’accord de paix d’Arusha d’août 2000 et de la Constitution qui en est issue, interdisant un troisième mandat, le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, vient de fixer, au 21 juillet, le scrutin qui doit lui permettre de rester en place. Cette date, annoncée le 11 juillet, ne tient pas compte de la médiation en cours des Etats de l’Est africain qui avait demandé au moins un report à la fin de ce mois. Déjà le 29 juin des élections législatives et communales, que boycottées par l’opposition et les observateurs internationaux, ont donné, comme prévu par le pouvoir, 60 % des sièges de députés au parti du Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD).…  Seguir leyendo »

La tragédie de 1994 est dans tous les esprits. Pourtant, malgré la similitude des langues et la présence du clivage hutu-tutsi dans les deux sociétés, le Burundi n’est pas un jumeau du Rwanda. A l’Indépendance, en 1962, la question appelée «ethnique» depuis les années 70 ne s’y posait pas. Face à la lecture raciste opposant «Bantous» (Hutus) et «Hamites» (Tutsis), chère aux colonisateurs, les Burundais des collines sont restés de «mauvais élèves», attachés aux valeurs de leur propre culture. Néanmoins les violences qui ont frappé le Rwanda voisin depuis 1959 et l’impact des vagues de réfugiés ont entraîné à partir de 1965 une contagion nourrie de peurs et d’ambitions.…  Seguir leyendo »

Près d’un million de morts en seulement cent jours : le génocide de la minorité tutsie, qui s’est déroulé au Rwanda il y a exactement vingt ans, constitue la plus fulgurante tentative d’extermination de l’Histoire contemporaine. Pourquoi cet événement reste-t-il si mal connu, et si peu reconnu ? C’est une des interrogations à laquelle tente de répondre l’historien Jean-Pierre Chrétien dans son dernier livre, Rwanda, Racisme et Génocide, l’idéologie hamitique (1). Ce spécialiste de l’Afrique des Grands Lacs y analyse aussi les raisons qui ont rendu possible un tel massacre. Car il a fallu des années de propagande, de falsification de l’Histoire, imposée notamment par le colonisateur, et de stigmatisation de l’Autre pour convaincre les esprits de la nécessité du pire.…  Seguir leyendo »