Jean-Sylvestre Mongrenier

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de junio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Face à l’explosion de l’Irak, les nations occidentales ne sauraient demeurer dans l’expectative: le principe de légitimité doit prévaloir sur le légalisme.

La situation en Irak, les crimes d’un prétendu califat islamique et les hésitations occidentales entrent en résonance avec le débat sur la guerre en Syrie et l’inaction de la «communauté internationale», bloquée par l’usage systématique du droit de veto.

Du fait de l’attitude russe et chinoise au Conseil de sécurité des Nations unies, ladite «communauté» s’est révélée impuissante. Par voie de conséquence, le conflit syrien s’étend au Moyen-Orient et le djihadisme balaie les fragiles constructions étatiques d’une région apparemment vouée au chaos.…  Seguir leyendo »

La sortie des troupes de l’OTAN depuis le théâtre afghan et le passage de relais à Kaboul seront les questions les plus pressantes du sommet de Chicago [20 et 21 mai prochain]. La ligne directrice est de conduire un repli en bon ordre et de soutenir le pouvoir central afghan dans sa mission de contrôle du territoire. De fait, la situation en Afghanistan recèle des enjeux multiformes et le désintérêt serait lourd de conséquences.

Il faut de prime abord rappeler que l’engagement occidental en Afghanistan, suite aux attentats du 11 septembre 2001, s’est fait avec l’accord de l’ONU et dans le cadre du droit international.…  Seguir leyendo »

Comme l’on s’y attendait, la dernière inspection de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur le sol iranien a échoué, les sites mis en cause n’ayant pu être visités. D’aucuns s’inquiètent moins des ambitions de Téhéran dans le domaine du nucléaire guerrier que des efforts déployés pour contrarier cet objectif. Pourtant, la menace est gravissime et ce défi doit être relevé.

De prime abord, il faut insister sur la réalité des ambitions iraniennes, la chose faisant l’objet d’un consensus plus ou moins explicite. Dans son rapport du 8 novembre 2011, l’AIEA fait part de ses «sérieuses préoccupations concernant les possibles dimensions militaires» du programme iranien.…  Seguir leyendo »

C’est avec les bouleversements géopolitiques du Moyen-Orient comme toile de fond que le président français, Nicolas Sarkozy, sera à Ankara, le vendredi 25 février. Il ne s’agit là que d’une visite de travail dans le cadre de la présidence française du G20, mais ses hôtes ne manqueront pas de faire valoir l’importance de la Turquie comme stabilisateur régional et donc l’intérêt de sa candidature à l’Union européenne.

Entre Asie et Europe, le Moyen-Orient demeure un “nœud gordien” et c’est à juste titre que les révoltes arabes suscitent l’inquiétude. Dans un tel contexte, la référence au “modèle turc” s’impose, et bien des regards se tournent vers Ankara.…  Seguir leyendo »