Jill Bellamy van Aalst

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a rendu le débat houleux sur l’intervention en Syrie caduque avec sa gaffe apparente lors d’une conférence de presse à Londres. Afin d’éviter une attaque sur la Syrie, le président syrien Bachar Al-Assad doit simplement remettre ses armes chimiques au plus vite. La Russie, la Syrie et les Nations unies ont tous sauté sur l’aubaine diplomatique quand ils ont vu un moyen facile de sortir de la crise, alors que M. Kerry considère qu’Al-Assad “n’est pas sur le point de le faire et ceci ne peut être fait”.

De vastes questions pratiques concernant le déclassement de la plus grande réserve d’armes chimiques au Moyen-Orient se posent, y compris les difficultés d’accès aux sites dans une zone de guerre , le fait que l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) n’a ni le personnel ni les moyens de procéder à une telle opération, et les énormes doutes quant à savoir si Assad serait honnête pour donner l’intégralité de son arsenal chimique.…  Seguir leyendo »

The sectarian war in Syria reportedly has claimed more than 60,000 lives and spawned concerns in the Middle East and the West about access to chemical weapons by non-state actors such as al Qaeda, Hezbollah and Hamas. Syria’s chemical weapons stockpiles are of immediate concern to Israel, Jordan and the United States, whether in Syrian President Bashar Assad’s hands or those of terrorist organizations. Yet the locations of chemical weapons munitions and Scud missiles equipped with chemical warheads in Syria have been identified and are continually monitored. That is not the case with the arguably more dangerous biological weapons being developed by the nexus of Iran, Syria and North Korea.…  Seguir leyendo »