Juliette Dumont

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Marzo de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Habiendo batido el récord del mayor número de muertes diarias por la covid-19, Brasil vuelve tristemente a ser el centro de la atención mediática. Las noticias de este drama sanitario, que afecta mayoritariamente a los más pobres, suelen acompañarse con análisis breves sobre el aislamiento y la radicalización del presidente. Pero esta descripción no se atiene a lo esencial: más que fragilizado, Jair Bolsonaro se está dirigiendo sin que nada lo impida hacia la posible instauración de un régimen autoritario. Gracias al apoyo mayoritario del Estado mayor, de una base política fanatizada y de los sectores más reaccionarios de las iglesias evangélicas, el presidente pretende destruir la Nueva República, nacida en 1988 de las ruinas de la dictadura militar.…  Seguir leyendo »

« Il va y avoir un nettoyage comme il n’y en a jamais eu dans ce pays. Je vais balayer les rouges du Brésil. » Jair Bolsonaro a, dimanche 21 octobre, exprimé sans détours son option pour la violence politique : s’il devait être élu lors du second tour de l’élection présidentielle, dimanche 28 octobre, ses opposants auront le choix entre la prison et l’exil.

Dans les rues du pays, croix gammées et menaces de mort couvrent déjà les murs, alors que se multiplient les agressions physiques et verbales contre des militants de gauche, des Afro-Brésiliens et des membres de la communauté LGBTQ.…  Seguir leyendo »

Le mardi 29 novembre, le Sénat brésilien a voté en faveur d’un amendement constitutionnel (PEC-55) plafonnant pour 20 ans les dépenses publiques. Alors que les sénateurs votaient, une manifestation d’étudiants se déroulant sur l’esplanade du Congrès était violemment réprimée par la police militaire. Au même moment, les députés adoptaient une série de dix mesures anti-corruption, vidées de leur substance et perçues comme une manière de se protéger des investigations liées aux dédoublements de l’Affaire Petrobras et de contre-attaquer un pouvoir judiciaire prompt à théâtraliser son action, à outrepasser ses prérogatives et à bousculer l’équilibre entre les pouvoirs. Une semaine plus tard, le Président du Sénat, Renan Calheiros (du Parti du mouvement démocratique brésilien, auquel appartient le président non-élu Michel Temer) est mis en accusation et écarté de ses fonctions par un membre de la Cour suprême (STF).…  Seguir leyendo »