Lahouari Addi

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

La récente protestation des enseignants de philosophie au Maroc contre le contenu d’un livre scolaire d’éducation religieuse met en avant une question peu connue du grand public concernant le rapport entre la théologie sunnite et la philosophie. Rappelons qu’il s’agit d’un manuel scolaire d’éducation religieuse à destination des élèves de première, réédité en octobre 2016, et qui considère que « la philosophie est une production de la pensée humaine contraire à l’islam et… l’essence de la dégénérescence » (Le Monde, 27 Décembre 2016).

Le rejet de la philosophie par la théologie fait partie de l’histoire de la théologie musulmane divisée dès sa naissance entre un courant rationaliste et un courant dogmatique.…  Seguir leyendo »

En déposant le président Mohamed Morsi, les chefs de l’armée égyptienne ont interrompu la transition démocratique par laquelle l’Egypte allait apprendre le multipartisme et l’alternance électorale qu’elle n’a jamais réellement connus, même si avant Nasser, il y avait un multipartisme formel sous la monarchie. Le défi de l’Egypte, et celui de tous les pays arabes après les révoltes de 2011, est d’insérer les islamistes dans la mécanique de l’alternance électorale et non de les exclure. Car les islamistes sont forts dans la protestation contre des régimes autoritaires corrompus, captant le mécontentement populaire à qui ils donnent une légitimité religieuse, mais ils le seront beaucoup moins en dirigeant le gouvernement.…  Seguir leyendo »

L’intervention militaire au Mali a suscité en Algérie et ailleurs de nombreuses critiques, accusant le pouvoir socialiste français de démons néocoloniaux. L’objection n’est pas totalement infondée dans une région dont le sous-sol recèle des matières premières comme l’uranium et les hydrocarbures, qui attisent les appétits de puissances occidentales inquiètes de l’implantation économique grandissante chinoise en Afrique. L’intervention militaire française n’est certes pas dénuée d’arrière-pensées néocoloniales, mais il faut convenir qu’elle est aussi le résultat de l’échec des Etats de la région – au premier rang desquels l’Algérie -, incapables de mettre en œuvre une politique étrangère qui tienne à l’écart les puissances occidentales.…  Seguir leyendo »