Laurent Warlouzet

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Julio de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Après Amazon, Starbucks et Apple, c’est maintenant au tour de Google de passer à nouveau sous les fourches caudines de la Commission européenne. Cette dernière lui a infligé le 18 juillet une amende record de 4,3 milliards d’euros pour abus de position dominante dans le domaine de l’internet mobile.

Le géant de Cupertino avait déjà été condamné en 2017 à 2,4 milliards d’euros, pour abus de position dominante dans les comparateurs de prix. Il n’en faut pas plus pour que l’exécutif européen soit soupçonné d’un biais antiaméricain, surtout en pleine offensive commerciale du président Trump. La Commission européenne sombrerait-elle dans un protectionnisme déguisé sous les oripeaux des règles du libre marché, celles-là même que la politique de la concurrence est censée promouvoir ?…  Seguir leyendo »

Après Apple, la Commission européenne a condamné un autre géant du Web, Google, à une amende record de 2,4 milliards d’euros. Assiste-t-on à une offensive d’ampleur contre les multinationales américaines ?

La condamnation d’Alphabet, la maison mère de Google, est certes marquante mais pas exceptionnelle. L’amende est très lourde, mais elle correspond à un abus de position dominante de vaste ampleur portant sur treize pays et sur plusieurs années. Elle est un record pour une firme seule, mais pas pour une affaire de concurrence européenne : le cartel des constructeurs de camions détient toujours le ruban bleu avec 2,9 milliards en 2016.…  Seguir leyendo »

Souvent décriée, l’Europe néolibérale est rarement définie. Or il est nécessaire de distinguer différentes formes de libéralisme. Tous ceux qui défendent la prudence budgétaire ou le libre-échange ne sont pas forcément des néolibéraux, à moins d’affubler de cette épithète stigmatisante tous ceux qui ne sont pas marxistes.

À la suite d’Immanuel Wallerstein [sociologue américain], je préfère définir comme néolibéraux ceux qui non seulement veulent promouvoir les mécanismes de marchés, mais aussi qui veulent s’attaquer à l’Etat-providence, en transformant le rôle de l’Etat. Au lieu d’être un acteur de la redistribution, il devient un arbitre chargé de faire respecter les règles du marché.…  Seguir leyendo »