M. K. Bhadrakumar

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Toute guerre où le général ne connaît pas son ennemi est une guerre perdue. A voir la façon dont le gouvernement Obama gère ses relations avec Hamid Karzaï, l’ennemi numéro un des Américains semble être devenu le président afghan et non les rebelles. Les échauffourées se multiplient entre les autorités afghanes et le représentant spécial américain en Afghanistan et au Pakistan, Richard Holbrooke.

La dernière passe d’armes a vu Holbrooke annoncer unilatéralement, peu après être revenu d’une visite à Kaboul, que la Loya Jirga – la grande assemblée des chefs de tribu qui décide par consensus des orientations importantes du pays – que Karzaï prévoyait de convoquer du 2 au 4 mai serait finalement reportée au lendemain du voyage du dirigeant afghan à Washington, du 10 au 14 mai.…  Seguir leyendo »